« Pas d’autre alternative que d’être membre de l’UE », selon le chef de la diplomatie tchèque

16-05-2019

La République tchèque n’a pas d’autre alternative que d’être membre de l’Union européenne, et elle n’en cherche de toute façon pas. « Etre membre de l’UE est incontestablement un avantage ». Tel est en somme le message transmis par le ministre des Affaires étrangères, Tomáš Petříček, ce jeudi, en ouverture d’une conférence sur le 15e anniversaire de l’adhésion de la République tchèque organisée par le ministère.

Le chef de la diplomatie a également déclaré qu’il n’était pas possible d’envisager l’appartenance du pays aux Vingt-huit uniquement sous un angle comptable. Selon lui, il convient également de prendre conscience de l’importance pour la République tchèque de pouvoir coopérer, comme au sein de l’OTAN, avec des pays qui partagent des valeurs communes, la voix de Prague en matière de politique étrangère étant ainsi renforcée. Présent lui aussi à cette conférence, le Premier ministre Andrej Babiš a pour sa part insisté sur la nécessité de renforcer le rôle des Etats-nations au sein de l’Union, estimant notamment que les pays membres devraient pouvoir décider eux-mêmes de l’usage des subventions en provenance des fonds européens.