Yvetta Hlavacova prête à s'attaquer au record de la traversée de la Manche à la nage

Yvetta Hlavacova entend établir dans les prochains jours un nouveau record de la traversée de la Manche à la nage. La spécialiste tchèque des épreuves de natation de grand fond espère parcourir les 36 kilomètres qui séparent Douvres de Calais en un temps inférieur à 7 heures et 17 minutes, meilleure performance pour la traversée du canal réalisée par l'Américain Chad Hundeby en 1994.

Depuis le 24 août 1875 et la première traversée officielle en un peu moins de 22 heures par le capitaine britannique Matthew Webb, la Manche n'a cessé d'être la mer des paris et défis les plus fous. Mais même si l'English Channel, comme l'appellent les Anglais, a déjà été traversé en pédalo, en parachute, à ski nautique, dans une bouteille géante et même à pied par un scaphandrier, la nage n'en reste pourtant pas moins la manière la plus naturelle et la plus populaire.

Huit Tchèques ont déjà réussi ce qui reste, aujourd'hui encore, une performance de choix. Le premier d'entre eux fut Frantisek Venclovsky en 1971. En 15 heures et 26 minutes, il était devenu le premier homme en provenance d'un pays ne possédant pas de côtes maritimes à réussir la traversée France - Angleterre. L'événement fut de taille alors en Tchécoslovaquie et même comparé à une ascension réussie de l'Everest. En 1988, Ludmila Jelinkova devint la première femme tchèque à inscrire son nom au palmarès du marathon de natation sans doute le plus célèbre au monde. Plus fort encore, elle réalisa la traversée dans un temps exceptionnel de 10 heures et 28 minutes. La performance était d'une telle qualité que ce record tchèque a tenu jusqu'en 2004, année où un jeune homme de 18 ans, David Cech, l'efface pour le fixer à 9 heures et 45 minutes.

La MancheLa Manche Dans les jours à venir cependant, c'est à un tout autre record que s'attaquera l'une des nageuses les plus populaires du pays. Celle que la presse pragoise considère un peu comme une « grande gueule » estime, en effet, être en mesure de traverser la Manche en sept heures. Après avoir déjà participé à un marathon de 88 kilomètres dans les eaux sales du fleuve argentin Parana ou être resté 15 heures dans l'eau en Chine, Yvetta Hlavacova considère que la traversée de l'une des mers les plus fréquentées au monde devrait être une promenade de santé, même si elle est bien consciente que la durée de l'effort ne dépend pas que d'elle. La Tchèque, inscrite au Livre Guinness des records pour avoir les jambes les plus longues au monde (126 cm) et qui a décidé de ne pas « s'engraisser » avant la tentative dans les eaux froides du canal, a beau assurer être en forme, penser à ce record depuis déjà deux ans et connaître ses possibilités et ses limites, elle sait aussi que cela ne suffira peut-être pas. « La météo joue un rôle déterminant dans la traversée de la Manche. Toutefois, si les conditions me sont favorables, alors je sais que je peux réussir ce record », a ainsi affirmé, très confiante, Hlavacova.