Visages de Prague : L'« Ange d'Or » de Smichov

19-07-2000

En plein centre de Prague, à deux pas de Mala Strana et de Nové Mesto, s'achèvera bientôt un chantier de grande ampleur. D'ici quelques années, près de la station « Andìl », l'édifice du nouveau centre d'activités ouvrira ses portes. Ce projet architectural doit « redonner vie » à Prague 5, un arrondissement largement paupérisé. Zahra Seghrouchni, stagiaire.

Lorsque je suis arrivée à Prague, je suis passé près du chantier immense d'un bâtiment. J'étais à Smichov, près de la station Andìl. Ce géant en construction, au croisement des lignes de tramway, c'est L'Ange d'Or, "Zlaty Andìl" en tchèque. Bientôt, il proposera 13 000 mètres carrés de bureaux, 18 commerces, 2 restaurants, un supermarché et enfin un parking de 224 places, qui s'étendra sur deux étages. Le financement d'un édifice aussi énorme nécessitait des investissements lourds. Un consortium helvéto-hollandais a financé dès 1992 les travaux, tandis que la conception du bâtiment a été confiée aux architectes Jean Nouvel et Emmanuel Cattani. L'enjeu est d'importance, puisqu'il s'agit de requalifier un arrondissement, grâce à l'apport de nouvelles activités. Smichov est la « partie sombre de Prague », parfois comparée au Bronx. Dans quelques bâtiments vétustes, dépourvus de confort, logent des délinquants, des mendients, des pauvres, des prostituées. Le programme de rénovation comprend aussi des constructions de logements aux normes de confort et d'hygiène. Est-ce que l'« Ange d'Or » va sauver Smichov ? En tout cas, selon le responsable de l'urbanisme de cet arrondissement, Miroslav Skaloud, les premiers changements sur l'emploi et sur la population du quartier devraient être visibles à l'horizon 2005.