United islands of Prague: un festival sur les îles de la capitale

Trois îles au coeur de Prague, 120 groupes, tchèques et étrangers, quelques têtes d'affiche, et une multitude d'événements culturels prévus en plus de la musique pendant une dizaine de jours : le programme du festival United Islands of Prague est chargé, à partir de ce vendredi et jusqu'au 25 juin.

Une île « rouge » - Branicka Louka - pour le rock, une île « verte » - Strelecky ostrov - pour la World music, et une île « bleue » - Zofin - pour le jazz, le blues et le groove. Le programme éclectique et la météo tropicale devraient attirer beaucoup de monde.

David Gaydecka est le directeur des programmes de ce festival, qui se déroule pour la troisième année dans la capitale tchèque :

« Si je laisse de côté les plus grandes stars de cette édition comme Placebo, Khaled et Medeski, j'aimerais attirer l'attention par exemple sur le concert de Fishbone, sur l'île rouge, l'île du rock, le 23 juin ou le concert de Harri Stojka, sur l'île verte, un guitariste autrichien dans le même genre que Django Reinhardt, qui mélange la musique tsigane avec du blues et de la soul. »

A noter aussi la prestation de N.R.M, une formation biélorusse censurée par le régime de Loukachenko. Dans le cadre de ce festival, quatre groupes tchèques iront d'ailleurs se produire sur des scènes ukrainiennes et biélorusses la semaine prochaine. Un projet intitulé « United czech music on the road ».

Rachid TahaRachid Taha La francophonie sera bien représentée cette année : « Nous avons réussi à faire venir l'une des plus grandes stars de la musique nord-africaine, Khaled. On a aussi Rachid Taha qui vient, et c'est assez exceptionnel de les avoir tous les deux. Mais comme ils ne s'aiment pas beaucoup, ils ne joueront pas sur la même scène. »

Rachid Taha : « Le public d'Europe centrale, c'est vraiment mon public. A chaque fois que j'ai joué dans les pays de l'Est, ça a marché. Malgré tout, il y a un peu l'Orient ici ; donc c'est vrai que j'ai souvent l'impression d'être dans mon élément. »

Et à part Rachid Taha et Khaled, à signaler plusieurs autres participations francophones, dont celle de 10 rue d'la Madeleine ou de Frédérique Fortes, le chansonnier occitan. Le programme complet et les tarifs sont au www.unitedislands.cz