Une étonnante découverte archéologique en Moravie du sud

Une découverte susceptible de réécrire l'histoire de l'ère préhistorique a été réalisée ces derniers jours par les archéologues au sud de la Moravie. L'objet provenant de fouilles aux alentours du village de Masovice est le bas d'une statue de femme dont l'âge est évalué à près 7000 ans. Les archéologues le qualifient d'événement de portée européenne.

Photo: CTKPhoto: CTK La statue de la déesse de la fécondité, plus précisément une partie du corps - depuis la taille jusqu'aux pieds, a été retrouvée à Masovice qui attire depuis 8 ans les archéologues puisque sa « soeur aîné », la célèbre Venus de Vestonice créée il y a 25 000 ans, avait été retrouvée non loin de là. La trouvaille de plus de 400 fragments d'objets enfouis dans la localité de Masovice a été couronnée d'un succès exceptionnel que l'archéologue de Znojmo, Zdenek Cizmar, qualifie de découverte du siècle :

« C'est fort probablement la plus grande plastique de la culture préhistorique retrouvée jusqu'à présent sur notre territoire. Elle est unique, aussi, par la façon dont elle a été créé : elle est creuse, à l'intérieur. «

Le bas de la statue de femme baptisée Vénus de Masovice est haute de 30 centimètres, ce qui permet d'en déduire que toute la statue avait 60 cm de hauteur. L'auteur a créé cette oeuvre il y a près de 7000 ans, autour de l'an 4700 avant J.C. Les traces de couleurs jaune et rouge sur la jambe ont permis de situer la statue dans cette ère. Milos Cizmar, photo: CTKMilos Cizmar, photo: CTKIl ne fait pas de doute que c'est la plus ancienne plastique colorée de la culture morave. Les membres de cette culture ne représentaient que les femmes en tant que symbole de la vie et de la continuité de la famille. Les formes féminines de la statue laissent entendre qu'elle était le symbole de la fécondité, dit Vladimir Podborsky, de l'Institut d'archéologie de l'Université Masaryk de Brno :

« Il est très probable que la figure a été utilisée comme l'idole centrale de ce lieu du culte. »

Effectivement, la localité de Masovice est un paradis d'archéologues. Les objets retrouvés témoignent de ce que 7000 ans en arrière, un centre de rites que certains comparent à la construction mégalithique de Stonehenge en Grande-Bretagne, occupait cet emplacement. Car en plus de la plastique de la femme, les archéologues y ont découvert un rondel dont un fossé circulaire de 110 mètres de diamètre s'est conservé et qui était utilisé comme lieu du culte et probablement aussi comme un calendrier. Les archéologues espèrent trouver le reste de la statue. En attendant, la partie de la plastique baptisée Hedvika selon le nom qui figure dans le calendrier le jour de sa trouvaille a été transportée au musée de la Moravie du sud, à Znojmo.