Une découverte archéologique prouve que Velehrad en Moravie était peuplé déjà au IXe siècle

21-07-2010

Les archéologues qui travaillent dans la basilique de Velehrad en Moravie ont fait une découverte capitale : lors des fouilles sous le dallage de l’abbaye des cisterciens construit à cet endroit au Moyen Age, ils ont trouvé des poteries datant de la période de l’empire de la Grande Moravie. Ils disposent donc désormais d’une preuve irréfutable que Velehrad était déjà peuplé par les Slaves vers la fin du premier millénaire de notre ère.

Photo: CTKPhoto: CTK Velehrad attire tous les ans de nombreux pèlerins. Ce haut-lieu du catholicisme morave est dominé par une basilique baroque construite sur des fondements romans. La basilique flanquée d’édifices de l’ancien couvent des cisterciens a été proclamée monument culturel national en 2008. C’est ici que le pape Jean-Paul II a célébré une messe lors de sa visite en 1990. Les travaux de restauration en cours dans la basilique et dans le couvent sont surveillés par les archéologues, qui y effectuent simultanément des fouilles. Grâce à la coordination des travaux de restauration et de recherche, les archéologues ont fait une importante découverte. C’est ce que confirme Zdeněk Šenk, chef de la section de recherche de la société Archaia Olomouc :

« Les poteries que nous avons trouvées datent de la période de la Grande Moravie, il n’y pas de doute. Ce qui est caractéristique pour ce genre d’objets, c’est qu’ils sont décorés d’une ligne courbe circulaire typique pour la céramique d’origine slave. Ces objets ont été trouvés à plusieurs endroits lors de nos fouilles. »

Photo: CTKPhoto: CTK La céramique de la Grande Moravie est donc la première preuve existante que Velehrad était déjà habité par une peuplade slave au IXe siècle, soit quatre siècles avant la construction de la basilique. Zdeněk Šenk ajoute que les archéologues ont fait aussi d’autres découvertes :

« En ce moment nous travaillons dans le cloître du couvent des cisterciens, où nous avons découvert de petits sites archéologiques intéressants. Nous avons trouvé sous le dallage une tombe en briques abritant des éléments squelettiques malheureusement abîmés comme d’ailleurs toute la tombe par la construction postérieure d’un système ingénieux de canaux de drainage. »

Evidemment, les archéologues aimeraient identifier les dépouilles trouvées dans la tombe. Pour le moment ils en sont au stade des hypothèses. Zdeněk Šenk évoque quelques aspects de cette découverte :

Photo: CTKPhoto: CTK « La tombe en briques est d’autant plus importante qu’elle se trouve tout près d’une tombe ayant déjà été trouvée lors des fouilles précédentes et qui est attribuée au margrave de Moravie Vladislas Henri. Il n’y a donc aucun doute que la tombe découverte cet été a abrité une personnalité importante car les cisterciens traversaient plusieurs fois par jour cette galerie pour accéder à la basilique romane. »

Les objets trouvés lors des fouilles seront traités, examinés, numérotés puis remis au Musée de Moravie slovaque dans la ville d’Uherské Hradiště. Une partie des poteries les plus intéressantes sera présentée dans le cadre d’une nouvelle exposition au musée lapidaire de la basilique.

21-07-2010