Une autre histoire de l’architecture tchécoslovaque

Ce lundi s’ouvre, au Château de Prague, une nouvelle édition de la Semaine de l’architecture. Un événement où architectes locaux et internationaux se succèderont pour des master-class ou des rencontres avec les visiteurs. Edition spéciale cette année puisqu’elle célèbre les 100 ans de la Tchécoslovaquie au travers de son architecture. Une exposition lui est consacrée à la Galerie Mánes jusqu’au 10 octobre.

Photo: Corentin NicolasPhoto: Corentin Nicolas Le dispositif est exceptionnel cette année en effet. Concernant l’exposition, ce sont près de 150 projets qui sont présentés, sur deux étages. Maquettes, panneaux, reconstitutions de l’architecture de Prague, de Bratislava mais également de Brno, Olomouc ou Košice. L’occasion de redécouvrir les différentes époques architecturales des bâtiments communistes aux plus contemporains. Petr Ivanov, directeur de la Semaine de l’architecture, nous en dit un peu plus sur ce projet :

« Nous devons montrer aux spectateurs l’évolution de l’architecture tchécoslovaque depuis le début du siècle. Nous présentons des exemples d’architectures pour toutes les périodes depuis les débuts en 1918 ou 1921 à nos jours. Nous aidons aussi les visiteurs lors de l’exposition en séparant l’architecture plus historique dans des salles blanches et l’architecture moderne dans des salles noires. Les plus curieux remarqueront que les maquettes correspondent à des grands noms de l’architecture tchèque et slovaque. »

Photo: Corentin NicolasPhoto: Corentin Nicolas Autre salle, autre ambiance, avec l’architecture futuriste azérie ou celle des Emirats arabes unis. C’est le pari du festival, de ne pas se limiter à l’architecture tchécoslovaque, aussi riche soit-elle. Le résultat d’un travail fouillé en amont, afin de présenter ce qui se fait de plus novateur mais également de plus écologique actuellement.

« Depuis notre création, nous avons invité plus de 700 architectes.700 personnes reçues ici, c’est près de 1500 invitations envoyées au cours de toutes ces années, au Pérou, ou autre part en Amérique du Sud, mais aussi en Afrique du Sud, ou en Chine. Nous devons représenter toute l’architecture du monde, et ce dans un laps de temps d’un mois. »

Pour cette exposition, Prague n’a pas été choisie au hasard. Haut-lieu culturel à presque toutes les époques, Prague jouit d’une richesse architecturale qui s’étend bien au-delà d’un centenaire.

Photo: Corentin NicolasPhoto: Corentin Nicolas « Le secret de Prague selon moi est que l’on peut trouver presque tous les styles d’architecture. Vous pouvez trouver de l’architecture romane, gothique, cubiste mais également le style Renaissance. Les matériaux se sont adaptés au fur et à mesure des siècles. Ils ont changé bien sûr, de manière très rapide, tout comme nos façons de vivre, mais est-ce la bonne direction à prendre ? C’est la question que l’on pose. »

Une réponse à retrouver dès le 1er octobre au Château de Prague et dès à présent à la Galerie Mánes. A noter qu’en marge des festivités, une autre exposition est en préparation. Elle regroupera des dessins réalisés par des enfants de plus de 25 pays, toujours autour de l’architecture. Cette exposition est quant à elle à voir jusqu’au 27 octobre au Château de Prague.