Un projet européen de jumelage entre les lycées professionnels de Biganos et de Jicin

13-09-2006

Le Lycée professionnel privé de la Côte d'Argent à Biganos, situé dans le Bassin d'Arcachon, dans le sud-ouest de la France, et son établissement partenaire, le Lycée professionnel Masaryk de Jicin, en Bohême orientale, ont mis sur pied un projet commun, intitulé Le Panorama de l'Europe des 25. Son but : sensibiliser les élèves des deux pays au futur de l'Europe et leur faire découvrir les autres pays de l'Union.

Tout au long de cette semaine, les jeunes de deux lycées et d'un collège de la région d'Aquitaine peuvent s'entretenir sur le sujet avec les promoteurs de l'opération, parmi lesquels la soprano et présidente de l'Association franco-tchèque d'Aquitaine Stella Maris-Dvorackova, Barbora Filsakova, professeur de français au Lycée de Jicin, spécialisé dans le commerce et la gestion de l'entreprise, et François Spirlet, ancien déporté et enseignant en Afrique, aujourd'hui à la tête de l'Association du Devoir de Mémoires à Arcachon. Laurent Brugnet, chef de projet et directeur du Lycée de Biganos, où la manifestation a débuté, le lundi 11 septembre, raconte :

« Nous avons réfléchi sur notre projet d'établissement qui nous permettrait de s'ouvrir à l'Europe. Nous avons commencé en organisant un voyage scolaire chaque année, dans un pays européen. Une réforme des lycées professionnels a été mise en place et dans le cadre des projets pluridisciplinaires, on a mis en place un projet sur l'Europe. Il y avait sept ateliers, dont un qui a réalisé un diaporama sur les 15 pays de l'UE et les 10 qui allaient y rentrer. Nous avons ensuite voulu élargir la vision de nos élèves à des pays européens peu connus, tels que la République tchèque. Il nous manquait une pièce dans notre édifice et c'était l'échange d'établissements scolaires. Grâce à M. Spirlet et Mme Fajmonova de l'Ambassade tchèque, nous avons pu entrer en contact avec le Lycée professionnel de Jicin, qui a à peu près la même dimension et qui se spéciale dans le même secteur que notre Lycée. »

Le Panorama de l'Europe des 25, c'est aussi une petite exposition qui voyagera, peut-être, dans d'autres villes françaises, voire dans d'autres pays de l'Union. Laurent Brugnet :

« Cette exposition, ce n'est ni plus ni moins que le diaporama des 25 pays de l'UE avec quatre thèmes à l'intérieur : la culture, la gastronomie, des monuments historiques et des personnages importants de chaque pays. On a plastifié les documents édités. Mme Filsakova devrait organiser cette même exposition dans son lycée. »

Vos élèves s'intéressent-ils à la problématique européenne ?

« Nous essayons de les sensibiliser, parce que nous sommes un peu recroquevillés sur nous-mêmes. Ils y adhèrent, étant donnés qu'ils sont même les initiateurs et réalisateurs de ces projets. »

Il y en a quelques-uns qui connaissent la République tchèque ?

« Très peu, si ce n'est le nom... Lors du débat que nous venons d'organiser, ils ont manifesté une méconnaissance de la République tchèque et de toute l'Europe centrale. Effectivement, vous êtes un peu les oubliés... Mais j'espère et je souhaite que cela change avec votre entrée dans l'UE. »

13-09-2006