Un nouvel orgue d’Espagne pour la cathédrale Saint-Guy à Prague

25-04-2017

Symbole du Château de Prague, la cathédrale Saint-Guy recevra un nouvel orgue. Le cardinal et archevêque de Prague Dominik Duka a signé, ce lundi, un contrat pour la fabrication de l’instrument avec la société espagnole de Gerhard Grenzing. Le coût du projet est estimé à près de trois millions d’euros ; une partie des frais sera payée par le biais d’une collecte publique.

Gerhard Grenzing, photo: ČTKGerhard Grenzing, photo: ČTK La cathédrale Saint-Guy à Prague est sans aucun doute la plus grande et la plus importante église de République tchèque. Exemple unique de l’architecture gothique, elle est surtout connue comme étant lieu de couronnement et d’inhumation des rois tchèques. Fondée en 1344 et construite pendant près de six siècles, la cathédrale ne possède toujours pas un orgue digne de son importance. Seul un petit instrument provisoire, fabriqué en 1932 par Josef Mölzer, est aujourd’hui à la disposition des organistes qui y accompagnent des messes solennelles, célébrées à des occasions spéciales. Sa capacité ne suffit néanmoins nullement à remplir l’espace de 125 mètres de long et de 60 mètres de large.

Cette situation devra bientôt changer puisque l’Eglise catholique, le copropriétaire de la cathédrale, a décidé de se procurer un nouvel instrument, plus grand et conçu sur mesure. Pour ce faire, l’archevêché de Prague a choisi, en organisant un concours international, la société de Gerhard Grenzing, basée à Barcelone, en Espagne. Cette entreprise renommée a par le passé fabriqué 138 nouveaux instruments de ce type, dont ceux pour les cathédrales à Bruxelles et à Madrid. Gerhard Grenzing s’est rendu, ce lundi, à Prague pour y signer un contrat avec le cardinal Dominik Duka. Après la rencontre, le prêtre tchèque a indiqué :

« Il s’agit pour moi d’une joyeuse journée. Nous nous sommes engagés par un contrat. Je ressens en quelque sorte un soulagement que nos longs efforts se soient enfin accomplis et il me tarde d’entendre ce nouvel orgue en 2019. »

La fabrication de l’orgue coûtera environ80 millions de couronnes, soit près de trois millions d’euros. Afin d’obtenir assez d’argent pour pouvoir payer une somme si importante, l’initiateur du projet, Dominik Duka a lancé, en 2015, une collecte nationale. Pour le cardinal, la collecte représente en effet un moyen très symbolique, car c’est grâce à elle qu’au XIXe siècle, les Tchèques ont rendu possible la finalisation de la cathédrale, ou encore la construction du Théâtre national. Pour l’instant, la collecte a permis d’amasser plus de 24 millions de couronnes, donc plus d’un tiers de la somme demandée.

Dominik Duka, Gerhard Grenzing, photo: ČTKDominik Duka, Gerhard Grenzing, photo: ČTK L’instrument sera installé sur le chœur principal, au-dessus de l’entrée. Il contiendra plus de 5 000 tuyaux, dont le plus petit mesurera sept millimètres et le plus grand sept mètres, et permettra de jouer aussi bien de la musique classique que des compositions modernes. En tout, l’orgue pèsera plus de 20 tonnes et devra être transporté à Prague en huit camions. Comme l’affirme Štěpán Svoboda de l’archevêché de Prague, l’orgue ne remplacera que partiellement le vieil instrument :

« Chaque instrument aura une fonction bien différente. Ce nouvel orgue sera utilisé à des occasions solennelles. L’ancien orgue, qui a été récemment restauré, pourrait servir au quotidien. Mais il sera destiné également par exemple à accompagner des chorals. »

Le public pragois pourra entendre ce nouvel orgue pour la toute première fois en octobre 2019. Son inauguration achèvera symboliquement la longue histoire de la construction de la cathédrale, entamée il y a plus de 650 ans.

25-04-2017