Traité USA-Russie : Prague se prépare à deux jours intensifs

06-04-2010

C’est un événement exceptionnel qui se prépare à Prague avec la cérémonie de signature du traité entre les Etats-Unis et la Russie sur la réduction de leur arsenal nucléaire. Avec les sommets de l’OTAN et du FMI et la récente présidence de l’UE c’est sans aucun doute le rendez-vous diplomatique le plus important dans la capitale tchèque depuis la fin du régime communiste. Contrairement aux précédentes rencontres internationales, celle-ci doit être organisée à la dernière minute.

Photo: CTKPhoto: CTK A moins de 48 heures de la signature du nouveau traité START par les présidents russe et américain, le programme officiel de la cérémonie n’a pas encore été publié. C’est le bureau de la présidence de la République tchèque qui est chargé de l’organisation et les questions d’ordre logistique ne sont pas simples à régler, d’autant que le choix de Prague comme lieu de signature n’a été annoncé officiellement que la semaine dernière.

Environ un millier de journalistes du monde entier ont déposé une demande d’accréditation.

Photo: CTKPhoto: CTK On sait déjà que Barack Obama et Dimitri Medvedev devraient parapher leur traité jeudi en milieu de journée, dans la salle espagnole du Château de Prague. Le quartier du Château, Hradčany, devrait rester bouclé pendant plus de deux jours, à partir de mercredi soir et l’arrivée du président russe jusqu’au départ du président américain après sa rencontre avec Václav Klaus et Jan Fischer vendredi matin.

La circulation devrait être également bloquée à plusieurs reprises dans le centre-ville et sur la route qui mène à l’aéroport. Le trafic aérien sera également sans doute perturbé par les atterrissages et décollages des avions officiels, non seulement des délégations américaine et russe mais aussi de dix autres pays d’Europe centrale et orientale invitées à Prague pour l’occasion.

Photo: CTKPhoto: CTK Jiří Dušek, un des responsables de la police praguoise conseille tout simplement aux automobilistes de se garer à la sortie de la ville et de prendre les transports en commun, enfin surtout le métro, car les bus et les tramways seront aussi touchés par les multiples interdictions de circuler.

Bref, les Praguois seront sûrement soulagés quand tout cela sera terminé. En tout, les mesures de sécurité devraient coûter environ deux millions d’euros, selon le chef de la police tchèque. Pour plus de renseignements sur les rues et parkings fermés en cette fin de semaine : http://www.praha.eu/jnp/cz/home/

06-04-2010