Top départ pour le millésime 2016 du Festival du film français

22-11-2016

Tout amateur de cinéma qui se respecte a depuis longtemps coché ces dates sur son calendrier : du 23 au 30 novembre, à Prague et dans plusieurs villes de province, se déroule le Festival du film français. Eh oui, c’est déjà ce mercredi que débute la 19e édition de cet événement cinématographique. Tour d’horizon.

 « Marguerite » en avait été l’illustration l’an passé : les coproductions franco-tchèques peuvent donner des résultats tout à fait croustillants. La nouvelle édition du Festival du film français confirmera peut-être le succès de cette recette avec « La Danseuse ». Programmatrice du festival, Tereza Jiravová évoque ce film de Stéphanie de Giusto, choisi pour l’inauguration de l’événement :

« Le film ‘La Danseuse’ a été tourné en coproduction avec la société tchèque Sirena Film. C’est le premier film de Stéphanie de Giusto, qui est à l’origine photographe. Il est tourné en France et en République tchèque. Elle nous emmène dans la Belle époque. Ce film, qui fait l’ouverture du festival du film français à Prague et à Brno, est bien choisi parce que c’est un film rare et artistique. Au niveau de la prise caméra et des décors, il y une touche complètement française qu’on aime bien partager pour l’ouverture du festival. »

'La Danseuse', photo: Site officiel du Festival du film français'La Danseuse', photo: Site officiel du Festival du film français Une touche française qui plaît visiblement bien au public tchèque puisque les films français, après le cinéma américain et le cinéma tchèque, se classent traditionnellement en troisième position en termes de fréquentation. C’est ce que souligne Anna Mitéran, un des piliers de longue date du festival :

« Tous les ans, il y a à peu près entre trente et quarante films français distribués dans les salles tchèques. La fréquentation varie entre 400 et 500 000 spectateurs par an. Cela représente quand même de 3 à 5% du marché tchèque du cinéma. »

'Mal de pierres', photo: Site officiel du Festival du film français'Mal de pierres', photo: Site officiel du Festival du film français Autant dire que les gourmands en auront pour leurs frais puisqu’une cinquantaine de films sont projetés dans les salles de Prague, Brno, Hrádec Králové et České Budějovice. Parmi ces longs métrages, on ne compte pas moins de douze avant-premières, un chiffre en constante augmentation depuis quelques années, avec par exemple « Mal de pierres » ou « Au nom de ma fille », dont les réalisateurs Nicole Garcia et Vincent Garenq seront à Prague pour présenter leur film. Il n’est pas faux de dire que cette section fait la part belle au genre dramatique. Tereza Jiravová :

'Un petit boulot', photo: Site officiel du Festival du film français'Un petit boulot', photo: Site officiel du Festival du film français « Cette année, parmi les douze avant-premières, on a le film ‘Un petit boulot’ de Pascal Chaumeil qui est à l’affiche avec Romain Duris et qui est plutôt une comédie. Mais on peut dire que parmi les avant-premières, il y a peut-être cette tendance à refléter ce qui se passe en France, ou bien que les réalisateurs veulent aborder des thèmes plus sérieux. »

Dans ces œuvres qui reflètent l’état de la société française, il y en a justement un qu’Anna Mitéran a visiblement beaucoup apprécié :

'L'Outsider', photo: Site officiel du Festival du film français'L'Outsider', photo: Site officiel du Festival du film français « Particulièrement, j’ai beaucoup apprécié le nouveau film de Christophe Barratier, ‘L’Outsider’, qui raconte en fait l’histoire de Jérôme Kerviel et de sa carrière à la Société générale. C’est un film passionnant, avec un suspense incroyable, qui, je pense, rend tout de même une image assez fidèle des relations et des structures du travail dans une grande banque. »

 « L’Outsider » est projeté dans la catégorie du « Choix de la critique tchèque », une section qui illustre aussi la volonté du festival de servir d’interface entre le cinéma français, les distributeurs et le public. Anna Mitéran :

« On essaie de présenter dans la section ‘Choix de la critique tchèque’ des films qui n’ont pas trouvé de distributeur. On les soumet au public, à un vote du public, et on espère qu’un des distributeurs pourra s’en inspirer pour l’achat du film gagnant, qui donne à peu près une idée des goûts du public tchèque, pour le distribuer dans les salles ou en DVD. »

Photo: Site officiel du Festival du film françaisPhoto: Site officiel du Festival du film français Mais il n’y a pas que le cinéma dans la vie, il y a aussi les actrices de cinéma. De Catherine Deneuve à Adèle Exarchopoulos, certaines incarnent à nul autre pareil le cinéma français. L’exposition « Actrices » leur rend hommage à la Galerie 35 de l’Institut français de Prague, en même temps qu’à la photographe qui en est l’auteur, Kate Berry, disparue voici trois ans.

Pour plus d’informations sur le festival et sa programmation, le mieux, c’est de consulter le site http://www.festivalff.cz/.

22-11-2016