Tennis – Masters : Berdych hors-sujet

23-11-2010

Tomáš Berdych n’a pas réussi son entrée en matière au Masters de tennis à Londres. Trop nerveux, le Tchèque a été battu en deux sets (3-6, 3-6) par le Serbe Novak Djokovic, lundi, dans un match à sens unique.

Tomáš Berdych, photo: CTKTomáš Berdych, photo: CTK Il n’y a pas eu de surprise. Pour la première participation de sa carrière au Masters, ou plus précisément aux finales de l’ATP World Tour, tournoi qui réunit les huit meilleurs joueurs de la saison, Tomáš Berdych a confirmé que la forme qui a été la sienne cet été était bel et bien envolée. Fébrile et auteur de deux doubles fautes dès sa première mise en jeu, le Tchèque n’a pas pesé bien lourd face à Novak Djokovic et a payé ce qu’il a qualifié à la sortie du court « d’impôt du débutant ». Nettement moins inspiré que lors de la demi-finale remportée face au Serbe à Wimbledon en juillet dernier, Tomáš Berdych a livré un match trop quelconque pour espérer mieux lundi, dans la lignée de ses performances ces derniers mois au cours desquels il n’a jamais confirmé son excellente première moitié de saison.

Désormais, s’il entend encore se qualifier pour les demi-finales, le Tchèque devra probablement battre les deux autres adversaires de la poule A, avec d’abord l’Américain Andy Roddick mercredi, puis l’Espagnol Rafael Nadal. Mais arrivé à Londres en manque de confiance, Tomáš Berdych ne se fait déjà plus trop d’illusions sur la suite de son parcours dans ce Masters :

Tomáš Berdych, photo: CTKTomáš Berdych, photo: CTK « C’est difficile à dire, mais je pense quand même qu’il n’y a pas beaucoup de miracles en sport. Cela ne veut pas dire que je n’y crois plus, qu’il faille laisser tomber et déjà penser à rentrer à la maison. Mais dans la situation où je suis, il est tout–à-fait inutile de penser aux chances qu’il me reste de me qualifier pour les demi-finales. L’important aujourd’hui est de ne pas penser plus loin que le prochain match, de bien me concentrer et d’essayer de faire un peu mieux qu’aujourd’hui. »

Faire mieux face à Andy Roddick ne sera cependant pas chose aisée. Dans son match contre Rafael Nadal, l’Américain, qui a fait mieux que résister, a en effet longtemps mené avant de finalement s’incliner au bout de 2h30 de jeu et de trois sets accrochés.

23-11-2010