Témoignages de trois générations

30-10-2009

« Nous n’avons pas capitulé ou Histoires du XXe siècle » : tel est le titre d’une exposition en plein air pas comme les autres consacrée au 20e anniversaire de la chute du Mur de Berlin qui a été inaugurée cette semaine à Prague.

Photo: CTKPhoto: CTK Montrer les turbulences dramatiques et les monstruosités qui ont marqué l’histoire du pays au cours du siècle écoulé en racontant différents destins, et témoigner en même temps de la volonté et du courage de ceux qui en ont été les victimes et qui, pourtant, « n’ont pas capitulé » : tel est l’objectif principal visé par les promoteurs de cette exposition unique. Mikuláš Kroupa, directeur de l’association Post Bellum, initiatrice du projet, précise :

 Mikuláš Kroupa, photo: Milena Štráfeldová Mikuláš Kroupa, photo: Milena Štráfeldová «Nous ne présentons pas exactement des faits historiques. Notre ambition est de rappeler qu’au sein de trois générations il y a eu des gens qui ont eu le courage de défier le Mal, à une époque où celui-ci paraissait insurmontable. Ce sont les efforts de ces trois générations, et pas seulement ceux d’un groupe de gens autour de Václav Havel, qui ont contribué à la chute du régime et qui ont finalement passé le relais aux étudiants, qui ont manifesté le 17 novembre 1989, rue Narodni. »

Photo: CTKPhoto: CTK Anciens combattants, résistants contre le nazisme et le communisme, prisonniers des camps, dissidents, étudiants : leurs portraits sont exposés sur près de 150 panneaux installés sur une route allant depuis le Château de Prague jusqu’à la place Venceslas, en passant par le quartier historique de Mala Strana, et marquée par onze stations.

L’exposition s’inspire de plus d’un millier de témoignages oraux, recueillis au cours des dix dernières années par un groupe d’historiens et de journalistes avisés, qui ont donné lieu à des cycles radiophoniques et à des adaptations littéraires. Mikuláš Kroupa voudrait aller plus loin encore :

Photo: Milena ŠtráfeldováPhoto: Milena Štráfeldová « Nous souhaitons que ces histoires trouvent leur place dans les programmes scolaires des écoles primaires et secondaires. Il faut trouver une forme appropriée de leur présentation aux enfants et à la jeunesse. Nous voulons aussi créer un fonds de l’avenir, Mémoire de la nation, en vue de financer de tels projets. Nous espérons que cette exposition permettra de sensibiliser le public pour qu’il soutienne ce fonds. »

Photo: Milena ŠtráfeldováPhoto: Milena Štráfeldová Lors de l’ouverture solennelle de l’exposition, le Premier ministre, Jan Fischer, a souligné un autre aspect important de l’exposition. D’après lui, « elle élimine le stéréotype qui colle souvent aux Tchèques l’image d’une nation qui ne possède pas le mot ‘héroïsme’ dans son vocabulaire, d’une nation qui se rend sans combat ».

L’exposition à ciel ouvert intitulée « Nous n’avons pas capitulé ou Histoires du XXe siècle » se tient jusqu’au 23 novembre.

30-10-2009