Succès du drame lyrique « De la maison des morts » au Metropolitan Opera de New York

25-11-2009

L’opéra de Leoš Janáček «De la maison des morts» a été très chaleureusement accueilli, le 12 novembre dernier, par le public du Metropolitan Opera de New York. C’est grâce à cette production que s’est présenté pour la première fois sur la scène de ce prestigieux théâtre le chef d’orchestre finlandais Esa-Pakka Salonen et c’était aussi la première prestation au Metropolitan Opera du ténor slovaque Štefan Margita. Ce dernier a campé avec succès le rôle du prisonnier Filka Morozov.

Cette production est cependant avant tout le triomphe du metteur en scène français Patrice Chéreau qui, selon le journal New York Post, a été le véritable héros de la première. Il a su tenir le public en haleine malgré le fait que la mise en scène de cet opéra basé sur un roman de Dostoïevski pose des problèmes considérables. L’oeuvre n’a pas de trame unie et son livret n’est, à premier abord, qu’une suite de menus épisodes de la vie des prisonniers d’un camps de travail en Sibérie. Néanmoins la musique passionnée de Leoš Janáček et l’art du metteur en scène ont créé sur la scène du Metropolitan Opera une œuvre qui, lors de la première, a été applaudie debout par un public considéré en général comme exigeant et assez conservateur.