Sport : Berdych s'offre Federer et Ježek l'or paralympique

06-09-2012

Tomáš Berdych et Jiří Ježek ont fait rayonner le sport tchèque l’espace d’un mercredi. Le premier est venu à bout du meilleur tennisman au monde actuellement Roger Federer en quart de finale de l’US Open, tandis que le second est entré dans la légende du cyclisme paralympique en décrochant une sixième médaille d’or.

Tomáš Berdych, photo: CTKTomáš Berdych, photo: CTK David a vaincu Goliath et Tomáš Berdych a pour sa part disposé de Roger Federer en quart de finale de l’US Open à New-York. Devant un public acquis à sa cause, le Suisse, n° 1 mondial et vainqueur cette année de Wimbledon pour la septième fois, s’est incliné de manière nette face au Tchèque (7-6, 6-4, 3-6, 6-3). Tomáš Berdych prend d’abord le service de son adversaire dans le premier set avant de le prendre de vitesse. Federer peine à renvoyer les revers et coups droits puissants que lui assène le Morave et réagit trop tard en ne dominant que le troisième set à l’aide de balles sèches et d’amortis dont il a le secret. Mais Berdych est assurément dans un grand jour et reprend le contrôle du match dans le quatrième set, terminant même par un jeu blanc. Roger Federer était très déçu à l’issue du match :

Roger Federer, photo: CTKRoger Federer, photo: CTK « Je savais que s’il jouait bien, il pouvait être très dangereux. Mais je pensais avoir la bonne tactique en place et avoir assez de confiance. C’est une grosse déception pour moi et, bien sûr, il a bien joué. »

Pour Berdych, c’est justement la stratégie qu’il a élaborée avec son entraîneur qui s’est avérée payante :

« Je dirais que cette victoire s’explique surtout par ma façon de jouer, qui était conforme à la tactique que nous avions définie avant le début du match. Lui, il aime bien être maître sur le court, pouvoir faire ce qu’il veut, imposer son rythme… Il est actif et peut sortir des coups techniques : des balles coupées, liftées… Il a le temps et le sang-froid pour ça. Quand on le laisse faire, il est extrêmement difficile à battre. Moi, je suis parvenu à l’empêcher de développer son jeu, à le faire douter et ensuite il a semblé faire plus d’erreurs, ce n’était plus la même chose que lors des matchs précédents. »

Avec ses cinq titres à l’US Open, Roger Federer disposait pourtant du soutien sans faille d’un public new-yorkais que d’aucuns qualifieraient de peu fair-play : les services ratés du Tchèque sont applaudis et son unique double faute ovationnée. Mais Tomáš Berdych était préparé à cette ambiance :

Tomáš Berdych, photo: CTKTomáš Berdych, photo: CTK « Il me semble que c’est peut-être le meilleur entraînement possible avant ce qui nous attend en Coupe Davis en Argentine. Je pense que même un Américain ne peut pas avoir ici le soutien dont dispose Roger. C’est comme ça. Avant le match, je savais que c’était un joueur adulé. Il est certain que les spectateurs auraient aimé qu’il montre quelque chose de plus, qu’ils espéraient que New York serait la ville où il remporterait un nouveau tournoi du Grand Chelem. C’est pourquoi cette victoire me fait d’autant plus plaisir ! »

Berdych rencontrera une autre grosse pointure du tennis mondial en demi-finale, le Britannique Andy Murray, champion olympique cette année chez lui à Londres.

Jiří Ježek devient le cycliste le plus titré des Jeux paralympiques

Jiří Ježek, photo: CTKJiří Ježek, photo: CTK C’est justement à Londres, à l’occasion des XIVes Jeux paralympiques, qu’un autre Tchèque a créé l’exploit. Jiří Ježek a confirmé qu’il était l’un des meilleurs cyclistes handicapés de tous les temps en remportant une sixième médaille d’or en quatre participations, la onzième médaille paralympique de sa carrière. Il a en effet dominé le contre-la-montre individuel dans la catégorie C4, catégorie qui concerne les athlètes handicapés au niveau des membres inférieurs. Une victoire qui a une saveur toute particulière pour le champion :

Jiří Ježek, photo: CTKJiří Ježek, photo: CTK « C’est une belle victoire inattendue. Même si j’ai derrière moi cinq médailles d’or paralympiques et six titres de champion du monde, cette médaille signifie énormément pour moi. Elle signifie que tout le travail effectué en quinze ans de carrière a porté ses fruits jusqu’à aujourd’hui. Je suis peut-être le seul cycliste handicapé à avoir remporté l’or à quatre Jeux paralympiques consécutifs. C’est une immense victoire, pas seulement pour moi, mais aussi pour tous ceux qui sont à mes côtés. »

Mercredi, Jiří Ježek a remporté la première médaille d’or du camp tchèque à Londres tout en devenant le cycliste le plus titré de l’histoire des Jeux paralympiques.

06-09-2012