Rénovations et fouilles archéologiques pendant un an de fermeture de la ruelle d’or

28-04-2010

Il ne reste plus que deux petits jours pour les touristes ou les amoureux de la capitale tchèque pour se rendre dans la ruelle d’or de Prague, située dans le château, et qui constitue un des clous touristiques de la capitale tchèque. A partir du 1er mai, et pendant un an, cet endroit magique, source d’inspiration de nombreuses légendes, sera fermé au public, pour cause de rénovation et de fouilles archéologiques.

C’est aussi dans les sols de la ruelle que les archéologues veulent concentrer leurs recherches, à partir desquelles ils espèrent pouvoir retracer un autre aspect de l’histoire des habitants du Château : la vie des plus pauvres qui peuplaient cette partie du complexe architectural.La ruelle d'or, photo: Štěpánka BudkováLa ruelle d'or, photo: Štěpánka Budková C’est la réparation des circuits de canalisation de la ruelle d’or qui a entrainé la fermeture de ce haut lieu touristique praguois, mais c’est aussi une chance pour les archéologues qui vont y mener parallèlement les premières véritables fouilles jamais effectuées sur le site, à l’exception de l’utilisation d’une petite sonde, en 1943. Les recherches archéologiques récentes dans le Château de Prague ont permis d’attester la présence d’habitants dès le début du IXème siècle, et elles ont mis à jour des éléments précieux sous le plancher de la salle Vladislav, la grande salle du palais royal qui date du XVème siècle.
František Kadlec est directeur du bureau du tourisme de l’administration du Château de Prague :

La ruelle d'or, photo: Štěpánka BudkováLa ruelle d'or, photo: Štěpánka Budková « La ruelle d’or est née comme une sorte d’édifice parasite du Château, où se sont installés les plus pauvres des pauvres. Et c’est seulement le destin qui a permis que ces maisons ne soient pas détruites, ce qui a failli être le cas sous Marie-Thérèse. Au numéro 13, vous voyez à quoi ces maisons ressemblaient à l’origine. Sur la façade, une trace d’une niche a été murée. C’était un logis petit et simple. Ici nous allons reconstituer un atelier et au numéro 12, nous allons reconstituer la demeure de M. Gazda qui offrait à ses amis les premières projections cinématographiques. Et ici au numéro 16, nous voulons après la reconstruction en faire une gargote parce que nous savons que certaines maisonnettes étaient des troquets. Nous en avons des traces dans les archives. »

La ruelle d'or, photo: Štěpánka BudkováLa ruelle d'or, photo: Štěpánka Budková Pauvres, petites gens, domestiques, soldats, archers du roi, alchimistes et artistes : qu’il s’agisse d’habitants réels ou imaginaires, la ruelle d’or a somme toute accueilli toutes sortes de populations. Son hôte le plus célèbre reste l’écrivain Franz Kafka, qui y aurait rédigé son ‘Médecin de campagne’ et qui se serait inspiré des lieux pour écrire ‘Le Château’.
La ruelle d'or, photo: Štěpánka BudkováLa ruelle d'or, photo: Štěpánka Budková Après la deuxième guerre mondiale, l’administration du Château de Prague rachète la ruelle d’or et confie sa transformation à l’architecte Pavel Janák et à l’artiste Jiří Trnka qui lui donnent son aspect actuel, notamment en peignant les façades de différentes couleurs.
Malgré l’ampleur des travaux qui l’attendent, la ruelle devrait offrir son visage habituel lors de sa réouverture, dans un an. Néanmoins, à l’intérieur des maisonnettes, ce seront des expositions sur l’histoire de Prague et des reconstitutions d’ateliers qui remplaceront les magasins de souvenirs.

28-04-2010