Quand Fanny Ardant devient Cassandre

12-04-2010

C’est un spectacle exceptionnel que l’actrice Fanny Ardant a préparé pour sa visite de Prague. Pour ce spectacle donné ce lundi au Théâtre de la Comédie (Divadlo komedie) à Prague, elle a choisi le monodrame « Cassandre » où le texte de la romancière allemande Christa Wolf forme un tout avec la musique de Michael Jarell. Ce projet permet à Fanny Ardant de déployer une facette moins connue de son talent, son art de tragédienne. Le chef d’orchestre Michel Swierczevski qui avait préparé cette production avec l’orchestre Prague Modern, a présenté ce projet hors du commun au micro de Radio Prague :

Michel Swierczewski, photo: www.narodni-divadlo.czMichel Swierczewski, photo: www.narodni-divadlo.cz « C’est un monodrame, c’est-à-dire que c’est une pièce pour un orchestre et une récitante. Dans l’orchestre il y a dix-sept instruments, plus des sons qui sont joués par un clavier et qui ont été créés par l’IRCAM à Paris et tous ça accompagne un texte de Christa Wolf, cette grande écrivaine allemande, sur le mythe de Cassandre, mais revisité bien sûr. »

Qu’est-ce que c’est donc, un spectacle à mi-chemin entre l’opéra et le théâtre dramatique, entre le théâtre chanté et le théâtre parlé ?

 « Il y a une grosse différence avec l’opéra. Dans l’opéra la plupart du temps l’orchestre accompagne le chanteur. Bien sûr, il y a un tempo qui est imposé par le compositeur et qui est ensuite réglé entre l’interprète et le chef d’orchestre, mais en fait c’est l’orchestre qui accompagne le chanteur. Alors que là dans 90% des cas de cette pièce, la récitante doit obéir à une espèce de carcan de tempos, de vitesse de diction qui lui est imposé par le compositeur et par l’orchestre. Donc, c’est quasiment le contraire, finalement. »

Fanny Ardant, photo: CTKFanny Ardant, photo: CTK C’est Fanny Ardant qui campe l’unique rôle de ce spectacle. Quel a été le rôle de Fanny Ardant dans la genèse de cette production ?

 « Elle est à la genèse de cette production. Elle a été invitée par l’Institut français de Prague pour la présentation de son film ‘Cendres et sang’ à l’Institut français avec une discussion avec le public, etc. Et souvent, dans de tels cas, l’Institut français demande aux acteurs qui viennent de lire des textes. Cela s’est passé avec Trintignant, cela s’est passé avec d’autres personnes. Et là, Fanny Ardant qui, comme on le sait, a de plus de plus de projets qui contiennent de la musique, a dit : ‘Moi, finalement j’aimerais faire autre chose, j’aimerais faire Cassandre de Michael Jarell.’ Je dois dire que j’étais le premier à être surpris parce que je connais très, très bien Michael, c’est un bon ami, j’ai créé beaucoup de ses pièces, mais ça été une surprise totale quand même. Fanny Ardant a fait à Paris la pièce ‘Master class’ où elle joue le rôle de Maria Callas, elle vient de faire une pièce qui s’appelle ‘Music-hall’. De là à faire une pièce d’une heure de musique contemporaine, avec des sons créés à l’IRCAM, avec un texte extrêmement difficile à dire, cela demande un engagement énorme. Et donc l’Institut s’est embarqué dans le bateau et la production s’est faite comme par un coup de baguette magique. »

(Plus de détails sur cette production, samedi prochain, dans notre émission «Rencontre littéraire».)

12-04-2010