Quand des paysagistes se penchent sur les quartiers oubliés de Prague

Le Landscape Festival, événement d’architecture du paysage, revient à Prague pour sa sixième édition. Durant tout l’été, des œuvres originales sont exposées dans la ville afin de proposer une réflexion sur l’avenir urbanistique de certains quartiers.

Žižkov, photo: Site officiel de Landscape FestivalŽižkov, photo: Site officiel de Landscape Festival

Et oui si vous ne saviez pas, on ne dit pas « paysagisme » mais bien « architecture du paysage ». A l’occasion du Landscape Festival, la capitale tchèque se pare d’œuvres d’art créées par des architectes ou des artistes, exposées dans des lieux insolites de Prague. Jakub Hepp, coordinateur du festival :

« Le festival est organisé par la galerie d’architecture Jaroslav Fragner de Prague. Certaines installations du festival sont quasiment des bâtiments, d’autres sont toutes petites. Il y a au total 50 installations, donc de nombreuses personnes différentes sont impliquées. L’architecture du paysage est de toute façon toujours interdisciplinaire. »

L'île de Štvanice, photo: Site officiel de Landscape FestivalL'île de Štvanice, photo: Site officiel de Landscape Festival Ces œuvres originales sont exposées dans trois lieux différents de la capitale : l’île Štvanice, le parc Vítkov, et l’île Rohan à Karlín. Des espaces qui coïncident avec l’esprit du festival :

« Nous avons choisi ces endroits parce qu’ils font partie de ce que l’on appelle la Prague sauvage, ce sont des lieux attendant un renouveau : ils sont dans un état de transition. Notre idée, c’est de montrer ces endroits aux gens, de lancer la discussion à leur sujet, et aussi d’attirer l’attention des autorités. Poser des questions, c’est tout. Et montrer le potentiel de ces endroits. »

Et justement Jakub Hepp a tenu à nous raconter l’histoire de l’un de ces lieux :

« L’île de Štvanice était un haut lieu du tennis et du hockey tchèque, elle est presque au centre-ville mais elle est aujourd’hui dans un état désastreux. En particulier la Fuchsova Kavárna qui était un lieu mythique pour le hockey depuis les années 1930. On a demandé à la ville d’utiliser les bâtiments et on en a fait une galerie éphémère. C’est un exemple de la façon dont on veut montrer aux gens les endroits oubliés de Prague qui mériteraient plus d’attention. Il y a bien eu un concours d’architecture pour transformer l’île, il y a eu un gagnant, mais rien ne s’est passé depuis. »

Vítkov, photo: Site officiel de Landscape FestivalVítkov, photo: Site officiel de Landscape Festival Une manière d’attirer l’attention sur ces lieux quelque peu abandonnés, à cause de l’attractivité très forte du centre-ville :

« Dans le centre-ville, tout va bien, il y a peut-être trop de touristes ou des problèmes de transport, mais globalement il n’y a pas vraiment de problèmes. Il n’y a pas grand-chose à améliorer, et du coup pas grand-chose à découvrir. »

Et si l’on veut découvrir le festival sans nécessairement faire le tour de la ville, Jakub Hepp nous conseille un lieu :

« Vítkov est un très bon endroit, c’est une colline avec un monument, un endroit important aussi pour l’histoire tchèque, il y a de très belles vues, et le parc a conservé son style de l’époque socialiste. »

Alors d’ici au 30 septembre n’hésitez pas à y faire un petit tour pour y admirer des œuvres à mi-chemin entre sculpture et architecture. L’année prochaine Jakub Hepp espère bien faire vivre une nouvelle édition du Landscape Festival dans une autre ville. Des discussions sont justement en cours avec Ostrava.

http://landscape-festival.cz/en/lfp2018/Karlín, photo: Site officiel de Landscape FestivalKarlín, photo: Site officiel de Landscape Festival