Prévention du sida: 100 000 couronnes d'indemnité pour une employée d'un hôpital piquée par une seringue contaminée

13-10-2004

Le tribunal régional de Moravie du nord, a rendu, mardi, un verdict sans précédent. Le centre hospitalier universitaire d'Ostrava a été condamné à verser une indemnité de 100 000 couronnes, soit 3175 euros, à une de ses anciennes employées pour lui avoir causé un traumatisme psychique. Il y a deux ans, la femme, aujourd'hui âgée de 38 ans et mère de deux enfants, s'était piquée avec une seringue utilisée pour un patient séropositif alors qu'elle faisait le ménage dans l'hôpital.

Bien que la femme n'ait pas été contaminée par le virus du sida, comme l'ont démontré le traitement préventif et les différents tests qu'elle a subis pendant un an, période qu'elle avoue avoir vécu dans un stress permanent, il a cependant été prouvé, comme l'a affirmé la juge au moment d'expliquer le verdict rendu, que « la seringue, avec une probabilité très proche de la certitude, avait été utilisée pour le traitement d'un patient séropositif ». La femme s'était involontairement piquée au doigt alors qu'elle nettoyait dans le service des maladies infectieuses. C'est en soulevant une poubelle en carton portant l'inscription « matériel contaminé » qu'elle s'est blessée avec une aiguille infectée qui dépassait de la poubelle. Le sang s'est alors mis à couler de son doigt, blessure que la femme est aussitôt allée signaler comme accident de travail. L'hôpital lui avait alors proposé un dédommagement d'environ 3000 couronnes, soit un peu plus de 100 euros, somme qu'elle avait refusée.

13-10-2004