Prague s'offre, jusqu'au 6 août, un festival de musique ancienne

18-07-2006

Ce mardi s'ouvrent à Prague les Festivités d'été de musique ancienne, consacrées cette année plus spécialement à la musique de Mozart. C'est un festival initié par l'ensemble Collegium Marianum, qui s'est chargé de promouvoir des oeuvres musicales peu connues des XVIIe et XVIIIe siècles, provenant d'Europe centrale.

Organisé cette année pour la 7e fois, le festival a pour particularité de proposer ses concerts dans des lieux magiques de la capitale, soigneusement choisis, pour qu'ils correspondent avec l'esprit des chef-d'oeuvres à l'affiche. Ces derniers sont évidemment interprétés sur des instruments d'époque. Ainsi, les concerts et spectacles (car le festival est axé aussi sur la danse) auront lieu, par exemple, au Musée tchèque de la musique, rue Karmelitska, dans les châteaux de Troja et de Zbraslav, au Couvent de Brevnov, ou encore au théâtre Divadlo na Vinohradech. Dans les locaux de ce dernier aura lieu, le 27 juillet prochain, le spectacle le plus attendu, peut-être, de ce festival de musique ancienne : une création du ballet baroque de Christophe Willibald Glück « Don Juan ou le Festin de pierre », par La Compagnie de l'Eventail de France, l'ensemble du Collegium Marianum et un orchestre de cuivres allemand, tout cela en partenariat avec le Festival de Sablé. Ce mardi, Paris à l'époque de Mozart était à l'honneur, lors du concert d'ouverture des Festivités, avec deux invités venus de Finlande, Petri Mattson qui joue du violon baroque, et Miklos Spanyi, joueur de plusieurs instruments anciens à clavier. Ce rendez-vous pragois réunira, jusqu'au 6 août, la harpiste japonaise Masumi Nagasawa, le corniste hollandais Eric Hoepirch et d'autres musiciens et ensembles encore.

18-07-2006