Prague a vécu à l’heure de Johannes Kepler

26-08-2009

Prague a accueilli cette semaine une conférence internationale intitulée « L’héritage de Kepler à l’ère cosmique ». Une trentaine d’experts tchèques et étrangers y ont présenté leurs réflexions sur les différents éléments et influences des travaux scientifiques de Johannes Kepler, illustre astronome et mathématicien, qui a passé une partie de sa vie à Prague au début du XVIIe siècle. Suzanne Débarbat, de l’Observatoire de Paris, précise les objectifs de cette rencontre à laquelle elle a participé.

 « Cette mission s’inscrit dans l’Année internationale de l’astronomie décidée d’abord par l’UNESCO, puis, par l’ONU et c’était une proposition de l’Union astronomique internationale. Je pense que c’est aussi pour développer et faire connaître l’astronomie. Actuellement, la jeunesse s’intéresse de moins en moins aux questions scientifiques et de tout côté en France on essaie de mener des opérations pour que les jeunes s’intéressent à nouveau aux sciences ».

Quelle explication avez-vous au fait que l’intérêt pour la science chez les jeunes a tendance à diminuer ?

Le musée de Kepler, photo: CTKLe musée de Kepler, photo: CTK « Je ne sais pas comment c’est dans les autres pays, mais je sais que chaque pays a essayé d’organiser quelque chose en fonction de l’Année internationale de l’astronomie. Les Italiens organisent quelque chose pour Galilé, les Tchèques de leur côté pour Kepler ».

Johannes Kepler est justement au cœur de l’intérêt de cette conférence.

 « Johannes Kepler est un grand nom international, puisqu’il a vécu dans plusieurs pays. Pendant très longtemps on a cru que c’était le Soleil qui tournait autour de la Terre ainsi que les planètes et on a été obligé d’imaginer des systèmes assez compliqués jusqu’à ce que Copernic ait l’idée de considérer que le Soleil est au coeur du cercle, que la Terre et les autres planètes décrivent autour de lui. Et puis, Tycho Brahé est arrivé au Danemark, il a fait de très très grandes observations de planètes et quand Kepler a étudié cet ensemble d’observations, il s’est aperçu que les cercles représentaient mal la trajectoire des planètes autour du Soleil. »

Le musée de Kepler, photo: CTKLe musée de Kepler, photo: CTK Et après…

 « Après plusieurs années de réflexions, il a imaginé que c’était une ellipse qui représentait mieux les observations de Tycho Brahé que les cercles… C’était une grande idée de Kepler de remplacer les cercles par les ellipses ».

Deux événements sont également à retenir dans ce contexte : l’inauguration d’un musée dédié à Johannes Kepler et l’édition d’un timbre poste rappelant le 400e anniversaire de la publication de son œuvre Astronomia Nova.

26-08-2009