Plusieurs comptes bancaires de la KB dévalisés par Internet

24-08-2006

L'argent d'une dizaine de comptes de la banque Komercni banka a disparu, suite à un vol « on-line » sans précédent.

C'est un « casse » pas comme les autres dont ont été victimes plusieurs clients de la banque Komercni banka, filiale du groupe français Société générale. Qui dit nouvelles technologies dit aussi nouveaux risques, et cette fois-ci ce sont les opérations bancaires par Internet qui sont en cause : ainsi ce sont les clients eux-mêmes, par manque de prudence, qui seraient en partie responsables des pertes. Pour l'heure, la Komercni banka ne fournit ses informations qu'au compte-gouttes, en tout cas pour la durée de l'enquête. On écoute Romana Ondruskova, porte-parole de l'établissement :

« Les sytèmes intérieurs de la banque n'ont été en aucun cas touchés. La Komercni banka a relevé dix cas de clients chez qui il y a eu des tentatives d'effraction depuis l'extérieur dans leurs ordinateurs. La banque est en contact avec tous les clients. Et elle a remboursé à ses clients tout l'argent illégalement retiré. »

Le total de la somme dérobée n'a pour l'instant pas été rendu public, mais il s'agirait d'un montant dépassant le million de couronnes. En tout cas, au niveau individuel, le dommage est certain, comme le concède le propriétaire d'une boulangerie familiale, près de la ville de Plzen, Robert Fonhauser, une des victimes :

« Il s'agit d'une somme très importante. En gros, tout ce qui se trouvait sur le compte. Et surtout, nous voulions envoyer leur salaire aux employés. Donc c'était un double désagrément pour nous. La Komercni banka s'est bien comportée et a tout remboursé. Il n'y a aucun problème, tout est dans l'ordre de notre côté. »

On suppose que les cambrioleurs sont parvenus à obtenir les codes secrets utilisés par les clients pour consulter leurs comptes sur internet, soit en piratant leurs ordinateurs, soit en les attirant dans une sorte de traquenard : les clients reçoivent un e-mail qui ressemble à celui de leur banque et en remplissant le formulaire dévoilent leur code d'accès. L'argent a ensuite tout simplement été transféré sur d'autres comptes, avant de s'évanouir au-delà des frontières du pays.

La Komercni banka a déjà annoncé la mise en place de nouveaux systèmes de sécurité, comme l'explique Romana Ondruskova :

« Pour améliorer la sécurité des opérations bancaires sur Internet, nous lançons dès vendredi un système d'autorisation par SMS pour toutes les transactions ».

Pourtant ce système de « signature » électronique est utilisé depuis longtemps par d'autres banques. Pourquoi le mettre en place seulement aujourd'hui ?

« La Komercni banka suit l'évolution technologique dans ce domaine et l'analyse. Mais pour de telles mesures, il n'est pas possible de les lancer du jour au lendemain. »

Rappelons que ces « cambrioleurs on-line » sont passibles d'une peine pouvant aller jusqu'à 8 ans de prison.

24-08-2006