Paul Ricoeur, ami de philosophes et de dissidents tchèques

27-02-2003

Paul Ricoeur, philosophe français mondialement connu, fête, ce jeudi 27 février, son 90e anniversaire. Il se range parmi ces grands esprits qui sont amicaux, ouverts, chaleureux... Je sais de quoi je parle : j'ai eu l'occasion de le rencontrer, il y a quelques années, à Prague, à la conférence qu'il a donnée à l'Institut français. Mais ce n'était pas la première visite du philosophe en République tchèque...

"Ma première visite a été au philosophe Jan Patocka, peu de temps qu'il ait écrit la Charte 77. Je l'ai rencontré ici, au début de la persécution qui a coûté sa vie et, ensuite, au congrès mondial de la philosophie, en Bulgarie. Dès qu'il a commencé à parler, il a été expulsé par la police. Je ne l'ai plus revu... Et puis, je suis venu trois fois d'une façon privée, sans être invité, avec le groupe qui partageait l'amitié des professeurs et des étudiants, exclus de l'université. C'est dans cette occasion que j'ai rencontré le Président Vaclav Havel. (...) La République tchèque est née dans l'enthousiasme et c'est ça qui m'avait touché. Ensuite, le travail a été fait sur le plan de la Constitution, du droit constitutionnel et de la pratique de la discussion publique. J'admire ce progrès de la République tchèque sur le chemin de la démocratie de la discussion et son éthique de la discussion pratiquée."