Ostrava étouffe sous le smog

29-01-2010

La Chambre des députés a appelé le ministre de l’Environnement, jeudi, à adopter des mesures afin de réduire la concentration excessive de smog dans la région de Moravie-Silésie, dans les environs d’Ostrava, troisième ville du pays. En raison du froid qui règne depuis plusieurs semaines en République tchèque, une épaisse couche de brume brunâtre et épaisse constituée de polluants atmosphériques repose sur une grande majorité du pays, et notamment donc en Moravie du Nord.

OstravaOstrava Mercredi, tandis que des records de froid étaient battus, la concentration de smog a dépassé de plus de onze fois les limites autorisées. Le lendemain, par conséquent, le Premier ministre, Jan Fischer, a promis aux députés que le gouvernement allait se pencher d’urgence sur la situation. En attenant, la région de Moravie-Silésie, cœur traditionnel de l’industrie lourde en République tchèque, a demandé aux entreprises de réduire leur production afin d’améliorer quelque peu la qualité de l’air. Un appel entendu par la majorité des géants industriels et miniers, mais qui reste toutefois très insuffisant selon Petr Kajnar, maire d’Ostrava, une ville surnommée « le cœur d’acier de la République » :

Petr KajnarPetr Kajnar « Cette mesure vise seulement à résoudre les conséquences de la situation de crise actuelle mais son objectif n’est pas de résoudre le causes de cette pollution. Or c’est précisément ce dont a besoin la ville d’Ostrava et ses alentours. Cela veut dire qu’il faut contraindre les entreprises à investir dans des technologies modernes et à réduire leurs émissions. Or, pour l’heure, lorsque l’air devient vraiment trop irrespirable, on leur demande seulement de réduire leur production et tout le monde a la paix pour un moment. »

Mais tous n’ont pas la paix, comme le rappelle le docteur Radim Šrám, de l’Institut de médecine expérimentale :

« Les premières victimes sont les enfants et plus spécialement les enfants en âge préscolaire. La mauvaise qualité de l’air complique également la vie des personnes âgées, et notamment en premier lieu de celles qui souffrent de maladies cardio-vasculaires. A terme, il y a également bien entendu des risques cancérigènes puisque le matériel génétique de l’ensemble de la population peut être modifié. Enfin, le système immunitaire des petits enfants est affaibli. Par conséquent, ce sont des enfants qui sont souvent malades par la suite. »

La qualité de l’air s’est toutefois quelque peu améliorée ces derniers jours grâce aux fortes rafales de vent. Il n’en demeure pas moins que rien encore dans la législation tchèque ne peut obliger les entreprises à réduire leur production lorsque le smog dépasse les limites autorisées.

29-01-2010