Nouvelle affaire de corruption dans le football tchèque

24-03-2010

Un nouveau scandale de corruption a éclaté dans le football tchèque en fin de semaine dernière. Le club du Sigma Olomouc est en effet accusé d’avoir remis aux joueurs des Bohemians de Prague une enveloppe contenant 300 000 couronnes (12 000 euros) à l’issue du dernier match de championnat de la saison dernière, en juin. Une enveloppe que les joueurs des Bohemians ont acceptée après avoir toutefois précédemment averti et consulté leurs dirigeants pour mieux dénoncer leur adversaire huit mois plus tard. La question reste toutefois de savoir pourquoi justement si tard

A la base, l’affaire est relativement simple : avant la dernière des trente journées que compte le championnat tchèque de football, le Sigma Olomouc a absolument besoin d’une victoire pour conserver sa quatrième place au classement et ainsi être assuré de se qualifier pour une coupe d’Europe. Pour ce dernier match à domicile, le Sigma Olomouc reçoit les Bohemians de Prague, une équipe de bas de tableau qui a lutté toute la saison pour conserver sa place en première division. Un maintien parmi l’élite qu’une défaite contre Olomouc ne remettrait pas en cause, les Bohemians étant déjà hors de danger depuis l’avant-dernière journée. Conformément à ces données d’avant match, le Sigma Olomouc, favori, l’emporte donc logiquement sur le score net de 3 à 0 : une victoire qui ne souffre d’aucune discussion sur le plan sportif et qui n’étonne d’ailleurs absolument personne.

Karel Kapr, photo: CTKKarel Kapr, photo: CTK D’abord rapportée par un journal à scandales, l’information selon laquelle le Sigma Olomouc aurait acheté le match en a donc surpris plus d’un, même parmi ceux pourtant habitués aux manœuvres en coulisses et aux magouilles du football tchèque. L’annonce est d’autant plus surprenante qu’elle est intervenue huit mois après les faits.

Que se serait-il donc passé ? C’est d’abord le gardien d’Olomouc qui aurait contacté un joueur des Bohemians, ancien coéquipier, pour lui proposer un arrangement : la victoire de son équipe contre une somme d’argent. Le joueur pragois aurait toutefois refusé et aurait informé son président, Karel Kapr. Celui-ci aurait alors demandé à ses joueurs d’accepter, en cas de défaite, l’enveloppe à l’issue du match pour ensuite mieux dénoncer la tentative de corruption.

Aujourd’hui, alors que l’affaire a éclaté au grand jour et fait la une des journaux, le président des Bohemians assure avoir attendu si longtemps afin notamment de pouvoir faire certifier devant un notaire les témoignages des quatre joueurs ayant reçu l’enveloppe ainsi que l’enveloppe et son contenu :

« Mon explication est très simple : j’ai cherché des preuves. Mais cela ne se fait pas en une journée, il faut du temps. Je dispose donc des témoignages des joueurs faits devant un notaire, mais aussi d’autres preuves dont je ne veux pas parler pour l’instant car elles sont désormais l’affaire de la police. »

Des explications qui ne satisfont toutefois pas grand monde pour l’heure, et surtout pas la fédération tchèque de football, qui entend bien faire preuve d’intransigeance. Mais avant de prononcer d’éventuelles sanctions, il lui faudra faire preuve de patience et attendre l’avancement de l’enquête ouverte par la police.

24-03-2010