Noël tchèque : carpe diem

C’est un spectacle peu banal et assez sanglant auquel on peut assister dans les villes et villages tchèques pendant la semaine de noël : partout d’énormes bassines et des marchands qui vendent seulement des carpes, les tuent et les vident sur place ou les vendent vivantes à emporter. La carpe, poisson d’eau douce, est le plat traditionnel de noël de ce pays sans mer qu’est la République tchèque.

Photo: CTKPhoto: CTK Tous les mois de décembre dans les rues de Prague, à côté des traditionnels marchés et sapins de noël, ce sont les carpes qui tiennent la vedette. Des dizaines de milliers de carpes sont vendues en quelques jours pour finir dans les assiettes le soir du réveillon, accompagnées de salade de pommes de terre comme le veut la tradition locale.

Tout commence dès le début du mois de novembre, quand tous les étangs du pays sont vidés. Les carpes sont mises dans une eau propre pour les nettoyer de la vase. Une tradition piscicole qui remonte au XVe siècle en Bohême, mais la carpe n’est devenue le plat traditionnel de noël qu’au XIXè siècle.

Photo: CTKPhoto: CTK La vente commence dans les rues aux alentours du 20 décembre : des bassines, une massue, un couteau et une balance et........... vlan!

Photo: CTKPhoto: CTK Le vendeur : « Houlà ! J’ai failli me taper sur les doigts Madame ! Un, deux, et voilà et maintenant on plante le couteau, j’vous la pèse, tiens j’la pèse avec le couteau comme ça vous m’payez même le couteau ! »

Environ trois euros le kilo, deux de plus si on laisse au marchand le soin d’achever le poisson. Mais certains préfèrent l’acheter encore vivant, pour faire plaisir aux enfants et pour la fraîcheur du produit.

Pour ceux qui achètent leurs carpes encore vivantes, il s’agit de ne pas traîner en route pour les replonger le plus vite possible dans l’eau, de préférence dans la baignoire, où elles resteront pendant 48 heures :

Une acheteuse au bord de sa baignoire : « Après on va les saler et on les laisse reposer. Celle-là, on va la cuisiner ‘au noir’, c’est à dire aux prunes et au vin, et je vais la préparer dès maintenant, et puis la deuxième on va en paner les filets le jour du réveillon. Et puis avec la tête et les entrailles on fait une très bonne soupe de poisson ! »

Mais même si la carpe reste le poisson traditionnel tchèque, la jeune génération préfère de plus en plus les produits moins locaux, comme le saumon par exemple.