Monuments à vendre

29-08-2008

Voulez-vous acheter un château ? Rêvez-vous de devenir châtelain ou châtelaine ? En ce cas, suivez Česká televize, la Télévision publique tchèque, qui présentera « Monuments à vendre », une série d’émissions se proposant d’attirer l’attention du public et d’éventuels investisseurs sur les monuments d’une valeur historique incontestable et qui méritent d’être restaurés.

Chaque année, l’Institut de protection des monuments historiques publie la liste des monuments menacés. Il s’agit de deux milliers de châteaux, manoirs, couvents et autres édifices de diverses époques qui sont délabrés et dont certains tombent peu à peu en ruines. Le ministère de la Culture n’a pas assez de moyens et d’employés pour s’occuper de ces monuments. Il est pourtant capable d’aider financièrement ceux qui s’engagent à les restaurer. C’est pour eux, mais aussi pour tous les amateurs de vieilles pierres que la Télévision tchèque a réalisé cette série. Le comédien et metteur en scène Ondřej Havelka qui anime ces émissions, invite les téléspectateurs à visiter les monuments choisis et aussi à les acheter pour les restaurer :

« Il y a tant de monuments historiques qui devraient être sauvés que les onze exemples que nous avons choisis ne sont qu’une goutte dans la mer. Nous avons voulu montrer des édifices de diverses époques, forteresses gothiques, châteaux Renaissance et baroques, demeures classiques du XIXe siècle. Nous présentons le monument disponible, son histoire, sa valeur et aussi son état actuel qui est parfois lamentable. Nous collaborons également avec des architectes qui proposent des idées d’utilisation du monument à l’avenir. Et puis nous indiquons son prix. »

Photo: www.czech-tv.czPhoto: www.czech-tv.cz Dans la même émission est également présenté un autre édifice historique qui a été déjà acheté et restauré. Ces exemples positifs montrant les excellents résultats qu’on peut atteindre, sont ajoutés pour motiver d’éventuels acquéreurs. Selon Ondřej Havelka il ne faut pas se laisser décourager par le prix d’une éventuelle restauration :

« Peu de gens se rendent compte que s’ils choissent bien le projet de revitalisation du monument, ils peuvent obtenir d’importantes subventions du ministère de la Culture et même des fonds européens. Si un acquéreur présente un projet d’utilité publique il peut obtenir les subventions atteignant jusqu’à 90 % des frais de la restauration. »

Et même si un acquéreur achète le monument historique pour son usage personnel, pour y habiter par exemple, il doit s’engager à respecter les règles de la protection des monuments et, à ce titre, peut également demander des subventions. La série « Monuments à vendre » sera présentée tous les dimanches à partir du 7 septembre sur la première chaîne de la Télévision publique tchèque.

29-08-2008