Malgré lui, le Parti chrétien-démocrate relance le débat sur le mariage pour tous

25-02-2019

Pour fêter la semaine nationale du mariage, la semaine dernière, le Parti chrétien-démocrate (KDU-ČSL) a organisé un concours invitant des couples à poster des photos de leur mariage sur sa page Facebook. Les gagnants doivent remporter un dîner avec le président du parti Pavel Bělobrádek. Mais contre toute attente, de nombreux couples homosexuels l’ont pris au mot, espérant convaincre les Chrétiens Démocrates de ne plus s’opposer à la légalisation du mariage pour tous.

Pavel Bělobrádek et sa famille, photo: FB KDU-ČSLPavel Bělobrádek et sa famille, photo: FB KDU-ČSL Si les Chrétiens-Démocrates sont opposés au mariage pour tous, les règles de leur concours de photo qui s’est clôt dimanche ne stipulait pas que les couples homosexuels devaient en être exclus. Du coup bon nombre de couples gays et lesbiens ont décidé de poster des photos de leur famille, pour finalement représenter plus d’un tiers des participants au concours. Et comme les heureux gagnants devaient être choisis au hasard, les chances pour que le président du parti chrétien démocrate Pavel Bělobrádek doive dîner en compagnie d’un couple homosexuel étaient loin d'être négligeables.

Une rencontre potentiellement gênante, mais surtout l’occasion pour les activistes LGBT de faire changer les mentalités dans une formation peu favorable au mariage pour tous. Czeslaw Walek est le président de la Marche des Fiertés de Prague et vit actuellement en partenariat enregistré avec un homme.

Czeslaw Walek, photo: Martin Strachoň, Wikimedia CC BY-SA 3.0Czeslaw Walek, photo: Martin Strachoň, Wikimedia CC BY-SA 3.0 « Imaginez qu’un couple homosexuel remporte le concours, ce serait génial ! Le chef du parti se plierait aux règles du concours, en tous cas je l’espère, et devrait dîner avec un couple homosexuel ! Ce serait une occasion rêvée de montrer aux Chrétiens Démocrates qu’ils ont tort d’exclure ces familles de la société, du mariage. »

« Angela Merkel a rencontré une famille homoparentale et elle a changé d’avis sur le mariage pour tous. Peut-être que la même chose pourrait arriver avec les Chrétiens Démocrates tchèques ! »

Parmi les participants à ce concours désormais célèbre, on trouve aussi Stanislav Kostiha, gay et membre d’un groupe de soutien aux personnes LGBT chrétiennes. Il y a neuf ans, il a conclu un partenariat enregistré avec un Norvégien, et leur union a été bénie par un prêtre tchèque. Au regard de la loi norvégienne, ils sont un couple marié comme n’importe quel autre:

« Nous sommes un couple marié, donc nous avons le droit de participer à ce concours puisque nous sommes mari et mari. L’amour est au-dessus des différences. »

Stanislav Kostiha, photo: Site officiel de Logos ČRStanislav Kostiha, photo: Site officiel de Logos ČR « Je serais honoré de dîner avec le président du parti ! A vrai dire, mon père a été pendant des années le président d’un comité de quartier chrétien démocrate… Je pense que je poserais quelques questions à M. Bělobrádek sur le traitement inégalitaire des couples tchèques. Je me demande bien quel passage de la Bible mentionne une forme d’amour qui serait inacceptable… Je ne vois rien de tel dans la Bible ou dans les enseignements de Jésus. Nous sommes tous égaux devant Jésus, nous sommes tous égaux devant Dieu, et nous sommes tous égaux devant l’État. Donc l’Église comme l’État devraient nous traiter équitablement. »

L’amendement du code civil tchèque proposant l’ouverture du mariage aux couples de même sexe pourrait être examiné en première lecture en mars, après avoir été longtemps repoussé. En attendant, les Chrétiens Démocrates ont tenté sans succès de faire passer un contre-amendement visant à définir le mariage dans le code civil comme l’union d’un homme et d’une femme…

Pour Pavel Bělobrádek, qui ne s’attendait pas à un tel afflux de photos de couples homosexuels, le concours n’était ouvert qu’aux couples mariés tel que le prévoit le code civil tchèque, et donc aux seuls hétérosexuels.

« Je considère la participation des couples homosexuels au concours comme une blague », a-t-il déclaré.

25-02-2019