Ligue des Champions : pas de miracle pour le Sparta

26-08-2010

Pour la quatrième saison consécutive, le Sparta Prague ne participera pas à la phase de poules de la Ligue des champions, qu’il a déjà disputée huit fois par le passé. Malgré de nombreuses occasions, le Sparta s’est de nouveau incliné contre Žilina (0-1) mercredi soir en match retour du 4e et dernier tour préliminaire. Déjà battus (0-2) devant leur public à l’aller, les Pragois quittent donc prématurément la compétition, la tête basse mais aussi pleine de regrets.

Sparta Prague - Žilina, photo: CTKSparta Prague - Žilina, photo: CTK Malgré la défaite de deux buts concédée à domicile, ils étaient relativement nombreux en République tchèque à penser le Sparta encore capable de renverser la situation lors du match retour en Slovaquie, convaincus que le champion de République tchèque ne pouvait pas être plus mauvais qu’il ne l’a été la semaine dernière. Et même si le Sparta a de nouveau été défait à Žilina, le sentiment au coup de sifflet final était qu’il y avait effectivement la place pour passer. Pour cela, les Pragois se montrent auraient toutefois dû se montrer plus réalistes devant le but slovaque, comme le regrettait amèrement leur entraîneur Jozef Chovanec :

Jozef Chovanec, photo: CTKJozef Chovanec, photo: CTK « Nous avons eu de très belles occasions et je pense même que nous en avons eu plus aujourd’hui que sur nos trois derniers matchs réunis. De ce point de vue-là, nous avons respecté ce que nous avions dit avant le match, à savoir d’abord bien mieux jouer qu’à l’aller. Cela montre aussi que nous aurions encore pu nous qualifier. Mais pour cela il aurait fallu de beaucoup plus de précision et d’efficacité dans la finition. Maintenant que nous ne nous sommes pas qualifiés pour la Ligue des champions, il va falloir réfléchir à notre proche avenir et des décisions seront prises dans les prochains jours. »

En attendant ces décisions, les protégés de Chovanec ressasseront sans doute encore pendant longtemps toutes les occasions vendangées mercredi soir. En première mi-temps, au quart d’heure de jeu, c’est d’abord Libor Sionko, seul aux six mètres, qui ratait l’immanquable, avant que sur la contre-attaque, comme cela est souvent la règle en football, Žilina n’ouvre la marque sur un numéro acrobatique de son étonnant attaquant zambien Momodou Ceesay, la grande révélation des deux matchs. En seconde période, le Sparta s’est encore procuré au moins trois occasions franches et aurait notamment pu recoller au score sur penalty. Encore aurait-il fallu que son exécuteur, Jiří Kladrubský, le transforme :

Jiří Kladrubský, photo: CTKJiří Kladrubský, photo: CTK « J’ai tiré ce penalty comme un poussin... Je m’excuse auprès de mes coéquipiers et de tous les supporters. Si j’avais marqué, le match aurait pu être complément différent. On a de gros regrets ce soir. La qualification s’est jouée au match aller, mais on croyait encore en nos chances. On s’était dit qu’on n’avait plus rien à perdre et je crois que ça s’est vu sur le terrain. On voulait marquer assez vite pour rendre Žilina nerveux… On n’y est pas parvenus et j’en suis en partie responsable. »

'J’ai tiré ce penalty comme un poussin...', photo: CTK'J’ai tiré ce penalty comme un poussin...', photo: CTK Le constat est donc simple : incapable de marquer le moindre but en deux matchs à une équipe de Žilina, qui malgré sa qualité de jeu n’avait rien d’un ogre et fera désormais figure de petit poucet en Ligue des champions, le Sparta Prague ne pouvait pas espérer se qualifier pour la phase de poules. Reste au dernier représentant tchèque en coupe d’Europe cette saison la Ligue Europa pour se consoler, dont le tirage au sort des groupes sera effectué vendredi.

26-08-2010