Ligue des champions : le Sparta en-dessous de tout

18-08-2010

Le Sparta Prague a été battu (0-2) sur sa pelouse par les Slovaques de Žilina, mardi soir, en match aller du 4e et dernier tour préliminaire de la Ligue des champions. Une nouvelle fois auteurs d’une prestation indigne d’un match de ce niveau et de cette importance, les Tchèques ont ainsi d’ores et déjà hypothéqué pratiquement toutes leurs chances de qualification pour la phase de groupes de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Il faudrait en effet un petit miracle pour renverser la situation lors du match retour mercredi prochain en Slovaquie.

Sparta Prague - Žilina, photo: CTKSparta Prague - Žilina, photo: CTK Les clubs tchèques sont décidément bien mal en point sur la scène européenne et leur situation s’aggrave de saison en saison. Depuis l’élimination précoce de ses trois représentants en Ligue Europa dès le 3e tour préliminaire il y a deux semaines, le football tchèque ne possède plus en effet, avant même la fin du mois d’août, que le seul Sparta Prague en coupe d’Europe. Unique élément de consolation, le Sparta a l’occasion (ou « avait » au vu de l’issue de la première manche contre Žilina) de se qualifier pour la phase de groupes de la Ligue des champions, un niveau de compétition auquel le club pragois était habitué dans les années 1990 et dans la première moitié des années 2000 mais qu’il n’a plus atteint depuis cinq saisons, autant dire une éternité.

Sparta Prague - Žilina, photo: CTKSparta Prague - Žilina, photo: CTK Eliminé les trois dernières années d’abord par Arsenal puis deux fois successivement par Panathinaikos en phase préliminaire, le Sparta avait cette fois hérité avec le champion de Slovaquie d’un adversaire a priori plus à sa portée. La défaite par deux buts d’écart contre Žilina a donc constitué une sacrée désillusion mardi. Et outre le résultat, la manière a également laissé sans voix le nombreux public.

Sparta Prague - Žilina, photo: CTKSparta Prague - Žilina, photo: CTK Après une première mi-temps somme toute équilibrée, au cours de laquelle les deux équipes ont eu l’occasion d’ouvrir le score, le champion de Slovaquie a dominé le champion de République tchèque dans tous les secteurs de jeu en seconde période. L’ouverture du score de Žilina à la 51e minute, suite à une succession d’erreurs individuelles, a assommé le Sparta, incapable par la suite de se relever. Et le deuxième but slovaque sur corner à vingt minutes du terme a définitivement scellé le sort du match. Très abattu au coup de sifflet final, l’entraîneur du Sparta, Josef Chovanec, n’a pas été tendre avec ses joueurs :

Josef Chovanec, photo: CTKJosef Chovanec, photo: CTK « Je ne m’attendais pas à ce que notre organisation soit si mauvaise. Nous avons beaucoup trop laissé jouer notre adversaire, les joueurs n’ont pas respecté les consignes. Je ne comprends pas comment cela est possible à ce niveau de compétition. Nous n’avons tout simplement pas été à hauteur d’un match de coupe d’Europe. Il ne faut donc pas s’étonner du résultat. Je comparerais ce match à celui décisif contre Copenhague la saison dernière en Ligue Europa, où nous étions aussi passés complètement à côté. Maintenant il reste un match retour. Nous allons nous déplacer en Slovaquie avec d’abord l’idée de faire honneur à la réputation du club. Nos chances de qualification sont faibles, mais il ne faut pas abandonner. Pour y croire, il faudra toutefois faire un bien meilleur match qu’aujourd’hui et être beaucoup plus concentrés. »

Sparta Prague - Žilina, photo: CTKSparta Prague - Žilina, photo: CTK Dans le camp de Žilina, dans l’effectif duquel figurent quatre joueurs tchèques, contre trois Slovaques dans celui du Sparta, l’ambiance était, bien entendu, diamétralement différente. Satisfait de la prestation des siens mais conscient que le Sparta était affaibli mardi par l’absence de six à sept titulaires habituels, l’entraîneur tchèque de Žilina, Pavel Hapal, refusait de tomber dans l’euphorie :

Pavel Hapal, photo: CTKPavel Hapal, photo: CTK « Il est souvent arrivé dans le passé qu’une équipe gagne à l’extérieur le match aller et ne parvienne pas à se qualifier lors du retour chez elle. Il faut donc rester les pieds sur terre et préparer consciencieusement le match retour. Ce ne sera pas simple. Le Sparta n’aura plus rien à perdre, à la différence de nous. L’attente du public et des médias sera grande, le stade sera plein et tout cela peut être un handicap pour certains. »

En cas d’élimination en Ligue des champions, le Sparta possède toutefois l’assurance d’être reversé dans la phase de poules de la Ligue Europa. Mais après le match de mardi, on est en droit de se demander si même la « petite coupe d’Europe » ne sera pas trop grande pour le club pragois.

18-08-2010