L’Hôtel des deux mondes : un lieu à mi-chemin entre la réalité et l’au-delà

07-01-2011

Le théâtre pragois Divadlo Na Fidlovačce présentera, le 13 janvier prochain, Hôtel des deux mondes, en tchèque Hotel mezi dvěma světy, une pièce créée en 1999 par l’auteur français Eric-Emmanuel Schmitt.

Eric-Emmanuel SchmittEric-Emmanuel Schmitt « Je n'ai jamais connu la situation de mes personnages, le coma. Mais j'ai vu des proches partir dans cet endroit mystérieux ; certains en sont revenus, d'autres pas. Ce qui me frappe, chez les rescapés, c'est leur joie, leur allégresse, leur appétit. Quels bons vivants ils sont devenus depuis ! Eux-mêmes estiment, en riant, qu'ils s'étaient comportés auparavant en très mauvais vivants », écrit Eric-Emmanuel Schmitt, un des auteurs français les plus joués en République tchèque, sur son site Internet. Car l'Hôtel des deux mondes représente, en effet, un lieu entre la vie et la mort, un lieu où il reste l'espoir que l'ascenseur renvoie la personne vers la vie.

Selon le metteur en scène Pavel Šimák, il s’agit « d’une comédie spirituelle, qui est en même temps une histoire d’amour avec un côté énigmatique. » Il explique :

Pavel ŠimákPavel Šimák « Ce n’est pas de la science-fiction. Il y a cinq personnages réels qui s’y retrouvent, suite à des accidents qu’ils ont vécus : le journaliste Julien qui est le personnage principal, un pseudo-mage, un président d’un groupe financier, une femme de ménage… Et puis, il y a des êtres surnaturels, comme Docteur S et ses assistants. Moi, je les appelle les anges. Ce mélange de gens très différents donne lieu à des situations grotesques : ils se confrontent les uns aux autres, mais, évidemment, les règles de communication ne sont pas les mêmes que dans la vie réelle. Docteur S veille sur la chose principale – c’est-à-dire qui reviendra sur terre et qui mourra et son existence aura probablement une autre suite. Ils examinent aussi leur conscience, se demandent s’ils méritent de mourir ou pas, ils s’interrogent sur la vie après la mort… »

Iva Pazderková, 30 ans, une des comédiennes les plus remarquées de la jeune génération, incarne le rôle de l’énigmatique Docteur S. Docteur ou doctoresse… ?

Iva PazderkováIva Pazderková « C’est la même question qu’avec la foi. Quand vous demandez aux gens s’ils croient en Dieu, vous aurez des réponses différentes. Par exemple moi, je vous dirai ‘oui’, je suis croyante. Un athée vous dira ‘non’. Quelqu’un d’autre vous dira ‘je ne sais pas’. Alors si vous demandez si Docteur S est un homme, une femme ou quoi, c’est un peu la même chose. »

La première tchèque de l’Hôtel des deux mondes, pièce traduite par Michal Lázňovský, a eu lieu en 2006, au théâtre Divadlo F.X. Šaldy de Liberec. Au répertoire du théâtre pragois Na Fidlovačce figure aussi une autre pièce d’Eric-Emmanuel Schmitt, Variations énigmatiques.

07-01-2011