L’espace aérien tchèque de nouveau ouvert depuis lundi midi

19-04-2010

Après trois jours d’interruption du trafic à cause du volcan islandais, l’espace aérien tchèque est de nouveau ouvert depuis 12h ce lundi. Mais les complications continuent à l’aéroport de Prague-Ruzyně et les conséquences économiques de cette fermeture exceptionnelle commencent à être évaluées.

Photo: CTKPhoto: CTK Le porte-parole de l’organe de contrôle du trafic aérien tchèque a déclaré lundi que la reprise des vols n’était pour l’instant que provisoire et qu’une décision définitive serait prise mercredi. Richard Klíma a également précisé que les compagnies aériennes pouvaient librement décider d’assurer leurs vols ou pas.

La reprise du trafic s’annonce donc partielle seulement, d’autant que plusieurs autres pays européens ont prolongé la fermeture de leur espace aérien jusqu’à mardi.

Photo: CTKPhoto: CTK Les voyageurs ne sont donc toujours pas sûrs de pouvoir partir comme prévu. Exemple concret avec notre collègue Alena Gebertová, qui devait s’envoler lundi après-midi pour la France :

« On devait partir ce lundi à 15h45 de Prague à Pau via Paris. Au dernier moment on nous a dit que le vol était annulé en dépit du fait que le trafic à l’aéroport de Ruzyně avait repris. On espère bien pouvoir échanger nos billets d’avion pour une autre date mais c’est toujours très incertain parce que le trafic à l’aéroport de Paris n’a toujours pas repris. »

Photo: CTKPhoto: CTK Les conséquences économiques de la fermeture des espaces aériens sont colossales mais difficilement chiffrables. La société Mag Consulting a estimé que pour la République tchèque les pertes liées à une journée sans avions s’élevaient à 120 voire 150 millions de couronnes, soit 6 millions d’euros.

Plus d'informations sur les vols sur le site de l'aéroport de Prague: www.csl.cz

19-04-2010