Les tramways bientôt de retour sur la place Venceslas

30-01-2019

D’ici quatre ans, les tramways circuleront probablement à nouveau sur la place Venceslas. Le conseil municipal de Prague a approuvé lundi le projet proposant de désenclaver le bas de l’avenue Vinohradská en la reliant à cette artère centrale que sont les célèbres « Champs Elysées » pragois.

La place Venceslas, photo: Štěpánka BudkováLa place Venceslas, photo: Štěpánka Budková De nombreux habitants de Prague de plus de quarante ans s’en souviennent encore : jusqu’en 1980, les tramways circulaient sur la place Venceslas, un des espaces centraux de la capitale tchèque, nœud de circulation, artère commerçante mais aussi haut lieu des grands événements de l’histoire tchèque.

En service pendant plus d’un siècle, ces lignes de tramways ont été supprimées ou progressivement limitées aux alentours, conséquence de la construction progressive de trois lignes de métro. Contrairement aux attentes, le métro n’est pas venu en remplacement de ces anciennes lignes de tramways centrales et les gens ont continué d’utiliser massivement ce moyen de transport commun en surface, parallèlement à cet autre mode de transport souterrain.

En 2005, un projet de revitalisation de l’ensemble de la place Venceslas, pensé par le cabinet d’architectes Cigler Marani, vainqueur d’un appel d’offres, prenait déjà en compte un possible retour des tramways. Le projet n’a eu de cesse d’être reporté aux calendes grecques par les différents maires, mais la nouvelle équipe en place, coalition composée du parti des Pirates, du mouvement Praha Sobě et de l’alliance des « Forces alliées pour Prague », a décidé de relancer l’idée et de la concrétiser. Au moins pour les tramways.

Pour ceux qui défendent cette idée depuis longtemps, le retour des tramways sur cet axe de communication important fait sens, comme le précise Jan Adámek, président de l’Association de la Nouvelle-Ville de Prague :

« Il y a de nombreuses voix contre le retour des tramways. Mais chez les experts travaillant dans le domaine du transport et de l’urbanisme et qui comprennent cette problématique d’un point de vue technique, aucun d’entre eux n’est contre l’idée. Donc étonnamment, le débat ne porte finalement pas sur le retour ou non des tramways place Venceslas, mais sur : par où vont-ils passer, comment et pourquoi ? »

Lundi, le conseil municipal de Prague a ainsi commandé au service des transports en commun de la ville une étude pour permettre de relier l’avenue Vinohradská (où siège d’ailleurs la Radio tchèque) à la rue Vodičkova qui coupe la place en deux au milieu. Cette possibilité a été envisagée au cours des grands travaux de rénovation du Musée national : les voies de circulation environnantes ont en effet été réaménagées de telle sorte que des rails de tramways puissent y être aisément installés le cas échéant. La mise en œuvre du projet pourrait être lancée d’ici deux ans, une fois réglés divers problèmes techniques. L’un de ces problèmes et non des moindres, c’est que la ligne de tramway potentielle traverserait la « magistrála », la grande voie rapide qui occupe le haut de la place.

Petra Kolinská, photo: Filip Jandourek, ČRoPetra Kolinská, photo: Filip Jandourek, ČRo Du côté de la mairie, on ne voit en tout cas que des avantages à ce retour des tramways place Venceslas, comme le développe l’adjointe au maire, Petra Kolinská :

« Il y a de nombreuses raisons. La première, c’est que nous avons une liaison limitée entre la place I. P. Pavlova et la rue centrale Lazarská. Tout passe en fait par la grande avenue Ječná et il suffit qu’un problème survienne pour que tout le centre-ville soit congestionné et la circulation chaotique. La deuxième raison, c’est qu’il est établi que là où circulent des tramways, les rues sont plus vivantes et il y a plus de sécurité. Enfin, la population est vieillissante. Or dès que vous êtes limités en termes de mouvement, la place Venceslas vous est quasi inaccessible. »

Ce retour des tramways pragois est perçu – et voulu – comme une première étape d’une transformation de grande envergure de la place Venceslas. Nombreux sont ceux qui appellent depuis des années à un réaménagement des lieux afin qu’ils correspondent davantage à ce que l’on peut attendre d’une place aussi centrale et représentative de la capitale. Le projet de 2005, laissé au placard, prévoyait en effet des zones sans circulation automobile, plus d’espaces verts, afin d’en faire un lieu où il fait bon se promener aussi, et pas seulement un lieu de passage.

A l’heure actuelle, une version bâtarde de ces bonnes idées est littéralement visible dans la partie inférieure de la place : là, sauf autorisation, les voitures n’y circulent plus, et l’espace a été rendu piéton. Sauf que rien n’y a été réaménagé, et cette partie de la place Venceslas ressemble plus à une zone fermée temporairement à la circulation qu’à un véritable espace piéton. Le retour des tramways pourrait ainsi être une première étape de la revitalisation que la place Venceslas mérite et attend depuis longtemps.

Les tramways sur la place Venceslas en 1972, photo: Archives de DPPLes tramways sur la place Venceslas en 1972, photo: Archives de DPP
30-01-2019