Les Tchèques s’apprêtent à fêter le bicentenaire de Frédéric Chopin

12-01-2010

L’incertitude plane sur les deux dates de naissance de Frédéric Chopin. Nous ne savons pas s’il est né le 22 février ou le 1er mars 1810. Ce qui est cependant sûr c’est que le compositeur et pianiste de génie est né il y a deux siècles et que nous venons d’entrer dans l’année de son bicentenaire. Le monde de la musique, et notamment la Pologne, la France et aussi la République tchèque, s’apprêtent à rendre hommage à cet artiste incomparable dont la musique semble rajeunir avec le temps.

Frédéric ChopinFrédéric Chopin En République tchèque les festivités organisées dans le cadre de ce bicentenaire ont déjà commencé en octobre dernier lorsque la Pologne a prêté aux Tchèques le masque mortuaire de Frédéric Chopin. Le masque de bronze a été exposé dans la cathédrale Saint-Guy au Château de Prague. Le bicentenaire de Frédéric Chopin en Tchéquie sera cependant avant tout une grande fête musicale. Le ministre tchèque de la Culture, Václav Riedelbauch, prend aussi cet anniversaire comme un prétexte pour la reprise des contacts musicaux entre Tchèques et Polonais :

«Le contact avec la culture polonaise a toujours été très important pour nous, les artistes. Cependant, dans les années 1990 et même dans la dernière décennie je sens un manque en ce qui concerne notre connaissance de ce qui se passe et de ce qu’il y a de nouveau dans ce domaine en Pologne. (…) Chopin est vraiment la personnalité clé, le père fondateur de la musique polonaise, comme chez nous Smetana et Dvořák. Même les jeunes compositeurs polonais prennent cette musique au sérieux et c’est sur cette base qu’ils créent leurs propres œuvres.»

C’est à cela que Václav Riedelbauch a pensé aussi en préparant avec le directeur de l’Institut culturel polonais de Prague Maciej Szymanowski le programme du bicentenaire de Chopin pour la République tchèque:

«Nous trouvons qu’il serait bien de profiter de cet anniversaire pour rappeler la signification de la musique polonaise au XXe siècle et ce qu’elle représente pour le public contemporain. C’est pourquoi nous avons mis au point un modèle ouvert ‘Chopin 2010’, projet qui ne couvre pas seulement les célébrations de cet anniversaire, mais qui devrait saisir plutôt les qualités de la musique polonaise. C’est, je dirais, notre intention générale. »

Le chef de l’Institut culturel polonais de Prague, Maciej Szymanowski, est un des animateurs actifs des manifestations organisées dans le cadre de l’année Chopin en Tchéquie. Il en évoque quelques-unes :

«J’invite évidemment tout le monde à assister à des concerts d’artistes polonais et étrangers qui se présenteront au Rudolfinum à Prague en hiver et au printemps de cette année. Et j’invite aussi tous les amateurs de la musique polonaise et de Chopin au festival ‘L’Automne de la radio’ où une place spéciale sera réservée justement à cette musique. Nous aurons l’occasion d’accueillir à Prague les meilleurs orchestres et chœurs polonais qui présenteront ce qui a été créé de meilleur dans la musique polonaise au cours du dernier siècle et demi.»

Photo: www.chopinfestival.czPhoto: www.chopinfestival.cz Le 51e festival Chopin qui aura lieu en août dans la station thermale de Mariánské Lázně figure déjà parmi les priorités du ministère de la Culture et la musique de celui qui a été un véritable poète du clavier occupera, pendant toute l’année, une place importante dans le répertoire des plus grands orchestres du pays dont la Philharmonie tchèque.

12-01-2010