Les Tchèques quittent l’Egypte

01-02-2011

Face à la situation incertaine en Egypte, les agences de voyage tchèques ont finalement décidé de suspendre les départs pour ce pays jusqu’au 14 février prochain et proposent à leurs clients des séjours dans des destinations plus sûres. Elles organisent également les retours anticipés des touristes tchèques qui se trouvent en Egypte.

Photo: CTKPhoto: CTK Actuellement, il y a dans les centres touristiques égyptiens encore un millier de touristes tchèques. Leur rapatriement fait en ce moment l’objet de négociations entre des agences de voyages et des compagnies aériennes. A l’heure actuelle, sept vols charter relient chaque semaine l’Egypte et la République tchèque. L’Ambassade tchèque au Caire suit de près la situation dans le pays. Selon le chargé d’affaires tchèque au Caire Jiří Slavík, pour le moment les touristes tchèques ne sont pas en danger :

Photo: CTKPhoto: CTK « Les conflits qui se produisent et sont médiatisés, sont provoqués dans la majorité des cas par des éléments criminels qui s’attaquent à la propriété et ne reculent pas devant le pillage. Ces éléments n’ont cependant rien en commun avec les manifestants qui veulent un changement de régime. »

La République tchèque participe depuis de nombreuses années à des fouilles archéologiques en Egypte. L’archéologue Miroslav Bárta, chef de l’équipe d’archéologues tchèque dans ce pays, constate que parmi les objets du pillage il y a aussi des musées et des monuments historiques :

AbousirAbousir « Nous savons d’ores et déjà qu’ont été gravement endommagés des objets d’une grande valeur historique au Musée égyptien situé place Tahrir au Caire et que les pillards ont attaqué le musée et les dépôts d’œuvres d’art d’Arish. Des monuments archéologiques ont fait également l’objet d’une agression à Saqqarah et malheureusement ce genre d’attaques a été aussi signalé à Abousir. »

D’après Jan Papež de l’Association des agences de voyage de République tchèque, celle-ci est souvent mieux informée de la situation dans les centres touristiques égyptiens que les médias ou le ministère tchèque des Affaires étrangères car ses délégués se trouvent directement dans les localités touristiques. Les agences doivent se préparer maintenant aux nombreuses demandes de remboursements des voyages annulés. Jan Papež estime que dans la majorité des cas, les agences répondront positivement à ce genre de demande :

Les touristes revenant d’Egypte et débarquant à Prague ne cachent pas leur soulagement, photo: CTKLes touristes revenant d’Egypte et débarquant à Prague ne cachent pas leur soulagement, photo: CTK « L’agence de voyage a le droit de soustraire au prix les dépenses évidentes de l’organisation du voyage. Cela veut dire qu’il n’est pas sûr que le client récupère la totalité de la somme qu’il a payée. Cependant, d’après ce que j’ai appris par mes collègues, je suppose qu’il sera dans l’intérêt des agences de rembourser complètement les prix payés par leurs clients. »

Les touristes revenant d’Egypte et débarquant à Prague ne cachent pas leur soulagement. Certains n’ont pas pu partir comme prévu et ont été bloqués dans leurs hôtels où ils ont entendu les cris de la foule et des explosions dans les rues. Ils déplorent également la confusion qui régnait avant leur départ à l’aéroport assailli par la foule de touristes. Outre les vols réguliers, la compagnie aérienne ČSA organise aussi des vols spéciaux. 143 passagers tchèques doivent être rapatriés encore au cours de la journée de ce mardi.

01-02-2011