Les minorités ethniques à l'honneur au Centre tchèque de Paris

13-01-2010

Ce jeudi, le ministre tchèque en charge des droits de l’homme et des minorités ethniques, Michael Kocáb, sera à Paris pour participer à un débat sur les minorités ethniques en République tchèque. Un débat organisé au centre tchèque qui s’inscrit dans le cadre d’une programmation qui s’intéresse particulièrement cette année aux différentes communautés présentes dans le pays. Martin Bonhard est le directeur du Centre tchèque de Paris:

Michael KocábMichael Kocáb « C’est un débat intitulé ‘Les minorités ethniques en République tchèque’ en présence du ministre Kocáb et animé par Lukáš Macek, directeur de Sciences-Po Dijon. Nous attendons une discussion après avec le public. »

Pourquoi ce sujet à Paris ?

Un tableau signé Rudo DzurkoUn tableau signé Rudo Dzurko « C’est dans le cadre d’une programmation dans laquelle on veut montrer des artistes membres de minorités qui font partie de la société tchèque. Nous préparons pour le mois de mai l’exposition d’un artiste rom qui s’appelle Rudo Dzurko. En novembre nous aurons une exposition des photos de Štěpánka Stein et Salim Issa sur la communauté vietnamienne de République tchèque. Et puis on invitera également des groupes de musique, notamment des groupes roms très connus et très actifs en République tchèque. Donc ce débat de jeudi est un peu une manifestation d’introduction à cette programmation 2010. »

Ce débat a-t-il un quelconque rapport avec le débat français sur l’identité nationale qui a créé la polémique ?

 « C’est totalement un hasard, cela n’a aucune relation avec ce débat en France. D’ailleurs notre devoir n’est pas de polémiser avec les débats publics en France, nous sommes là pour présenter la République tchèque, les débats qui sont menés en République tchèque, de montrer des artistes tchèques... Donc c’est vraiment un hasard. »

13-01-2010