Les écologistes s’insurgent contre l’organisation des Coupes du monde de ski à Liberec

12-02-2008

Des épreuves de la Coupe du monde de ski de fond et de combiné nordique sont programmées pour le week-end prochain à Vesec, dans les environs de la ville de Liberec, en Bohême du Nord. Mais les organisateurs sont confrontés à un vrai casse-tête : le manque de neige dans la ville théâtre des Championnats du monde de ski nordique l’année prochaine. Ils ont donc décidé de ramener la neige des monts Jizerky environnants, au grand mécontentement des écologistes et des milliers de fondeurs amateurs de la région.

La localité de Jizerka, photo: CTKLa localité de Jizerka, photo: CTK Environ 10 000 m3 pour la préparation d’un circuit long de 2,5 kilomètres : telle est la quantité de neige nécessaire d’ici samedi pour que la Coupe du monde puisse se tenir à Liberec comme le prévoit le calendrier de la Fédération internationale de ski (FIS). Une quantité qui représente pas moins de 400 camions d’une capacité de chargement de 25 tonnes. Depuis le week-end dernier, des dizaines de poids lourds effectuent donc des aller-retour entre Liberec et les monts Jizerky pour ramener cette neige si rare cet hiver encore, tout du moins en plaine et à de basses altitudes, comme c’est le cas à Vesec, qui se trouve à 400 mètres au-dessus du niveau de la mer. En outre, jusqu’à ces derniers jours, la température ne descendait pas, même la nuit, en dessous de 2° C, conditions climatiques qui empêchaient les organisateurs d’utiliser leurs canons à neige pour produire de la neige artificielle.

La localité de Jizerka, photo: CTKLa localité de Jizerka, photo: CTK Si Liberec n’avait pas obtenu l’organisation des Championnats du monde pour 2009, les épreuves de Coupe du monde auraient été annulées, comme elles l’avaient déjà été la saison dernière. Mais à un an des Mondiaux, la FIS exerce une pression sur le comité d’organisation tchèque, le week-end de Coupe du monde devant servir de répétition générale avant le grand rendez-vous de l’année prochaine.

Vesec, photo: CTKVesec, photo: CTK C’est pourquoi les organisateurs de Liberec s’en sont remis aux Monts Jizerky, distants de quelques dizaines de kilomètres, l’endroit le plus proche où se trouve de la neige en quantité suffisante pour recouvrir l’herbe bien verte et la boue qui se trouvent actuellement sur le parcours de Vesec. Une démarche qui fait grogner les écologistes et les habitants de la région, les camions effectuant leurs chargements sur une route qui sert de piste de ski de fond pour les touristes amateurs et surtout dans des zones naturelles protégées. Une plainte a donc été déposée contre le comité d’organisation de Liberec qui pourrait se voir infliger une amende de deux millions de couronnes (près de 80 000 euros). Mais plus que le montant symbolique de la sanction, ce sont les moyens mis en œuvre pour assurer la tenue des compétitions qui provoquent la colère.

En fin d’année dernière, une autre manifestation avait également prêté à controverse lorsque plus de 3 000 m3 de neige avaient été produits dans le massif de la Sumava, à 150 kilomètres au sud de la capitale, pour couvrir les 450 mètres du circuit d’une épreuve de Coupe du monde organisée sur la place du Château de Prague. La neige avait été transportée deux jours avant la course par une soixantaine de camions, déjà au grand plaisir des écologistes.

12-02-2008