Les députés ont dit non à l’interdiction totale de fumer dans les restaurants

12-06-2009

Alors que de nombreux pays européens et du monde ont interdit de fumer dans les restaurants, les cafés et les bars, la législation antitabac tchèque continue à être indulgente à cet égard. Une nouvelle tentative d’imposer l’interdiction totale de la cigarette dans les restaurants n’est pas passée, cette semaine, à la chambre basse du Parlement.

Photo: CTKPhoto: CTK La variante plus modérée que les députés viennent d’adopter laisse aux patrons d’établissements la liberté de choisir s’ils restent fumeurs, non fumeurs ou s’ils divisent leurs salles en section fumeurs et non fumeurs. Ces dernières ne doivent même pas être divisées par un mur ou une cloison. Ainsi, le principal changement par rapport à la situation actuelle est l’obligation pour les établissements de placer à la porte d’entrée des pictogrammes informant de quel type de salles il s’agit.

Les réactions au compromis adopté sont partagées. Le vice-président du ČSSD Milan Urban, l’a qualifié d’équilibré :

« Il s’agit à mon sens d’une mesure qui garantit à chacun la liberté de se décider, aussi bien aux clients qui seront orientés selon les signalisations à la porte, qu’aux propriétaires d’établissements qui décideront si la cigarette est interdite ou pas. C’est une variante optimale pour un pays que le nôtre. Ni l’un ni l’autre groupe n’en est discriminé, on laisse à chacun la liberté de choisir. »

Le député de l’ODS Boris Šťastný qui est le principal auteur de l’amendement, et qui lutte depuis plusieurs années pour l’interdiction totale de la cigarette dans les restaurants, considère la variante tchèque comme une rareté à l’échelle européenne où la tendance va dans le sens opposé. Il reste toutefois optimiste :

« A l’avenir, l’interdiction de fumer en République tchèque sera appliquée dans tous les bâtiments publics, comme les bureaux, les administrations, les institutions, les banques, les caisses d’assurance, etc., etc. »

L’amendement de la loi antitabac adopté durcit les sanctions pour la vente des produits de tabac et d’alcool aux mineurs et donne aux municipalités le droit d’interdire de fumer sur les terrains de jeu et dans les locaux réservés aux enfants. Si elle est adoptée par le Sénat et signée par le président de la République, la nouvelle norme entrera en vigueur le 1er juillet 2010.

12-06-2009