Les bégonias belges vont embellir le centre de Prague

02-09-2010

La place de la Vieille Ville, un des hauts lieux de Prague, sera décorée du 3 au 5 septembre d’un tapis floral belge. Bien qu’il soit plus petit que la tapisserie florale qui décore traditionnellement la Grande Place de Bruxelles, il s’agira tout de même d’un événement exceptionnel pour les Pragois et pour les touristes venus dans la capitale.

Renilde Loeckx-DrozdiakRenilde Loeckx-Drozdiak Nous avons demandé quelques précisions à Mme Renilde Loeckx-Drozdiak, ambassadeur du Royaume de Belgique à Prague :

 « Ce projet a lieu pendant notre présidence du Conseil de l’Union européenne. Ce projet veut saluer la population tchèque et la ville de Prague. « 

Quel accueil de la part des Pragois attendez-vous ?

 « Nous attendons le même accueil que ce tapis reçoit à Bruxelles, c’est-à-dire le bonheur, le plaisir de voir de belles choses. Je pense que ce tapis de fleurs apportera le sourire sur les lèvres de chacun. Le tapis couvre le terrain entre l’horloge astronomique et le petit Musée Mucha. C’est en tout plus de 500 m2, ce n’est pas donc si petit que ça ».

Y aura-t-il des bénévoles qui participeront aux préparatifs de ce projet ?

La Grande Place de Bruxelles, photo: www.praha.euLa Grande Place de Bruxelles, photo: www.praha.eu « C’est exact. Les bénévoles tchèques, ce sont les étudiants d’une école de horticulture, 35 étudiants ont été choisis pour faire ce projet. Pour eux, c’est un projet qui leur vaudra beaucoup de sympathie à l’école également ».

Techniquement parlant, est-ce un projet difficile à réaliser ?

 « Techniquement, il n’est pas difficile, mais il suffit beaucoup de volonté. C’est une question de volonté ».

Vous devez aussi compter sur des sponsors…

 « Nous avons dû d’abord compter sur notre propre gouvernement et ensuite nous avons eu l’aide de la banque CSOB et d’autres sponsors dans une moindre mesure, mais essentiellement notre partenaire financière était la CSOB ».

Ce projet s’inscrit dans la présidence belge de l’UE. Envisagez-vous encore d’autres événements ?

 « Nous envisageons encore beaucoup d’autres projets, mais pas de cette taille et ceci c’est certainement notre plus grand et je pense aussi le plus beau projet ».

Alain Decraene, photo: www.praha.euAlain Decraene, photo: www.praha.eu C’est M. Alain Decraene, attaché pour les Affaires commerciales et économiques pour la Région flamande qui est en quelque sorte le père spirituel du projet d’installation du tapis floral belge à Prague :

 « C’est une idée qui m’est venue quand j’étais en voyage de prospection en Belgique où j’ai pu discuter avec l’association des cultivateurs de fleurs qui m’ont dit qu’ils venaient en voyage de prospection en Tchéquie et j’ai dit, pourquoi pas créer un tapis. J’avais pensé Prague que c’était une idée fantastique, mais c’est devenu un projet énorme. Il faut s’imaginer qu’il faut le transport, organiser les fleurs, avoir tous les permis pour pouvoir travailler sur la grande place à Prague. Donc, c’est assez compliqué ».

Combien y a-t-il de Tchèques qui s’y sont engagés ?

La place de la Vieille VilleLa place de la Vieille Ville « C’est difficile à dire. La seule chose pour la réalisation du tapis, on aura une trentaine de volontaires qui vont mettre les fleurs pièce par pièce sur le tapis, individuellement. Pour le reste, on a eu beaucoup de contacts avec la ville de Prague. Le transport est aussi fait par une société tchèque ».

Avez-vous déjà réalisé le tapis ailleurs ?

 « Au cours des dix dernières années, ce n’est que le troisième tapis, ici à Prague. On en a eu un en Pologne il y a deux ans, et un en Israël, il y a trois ans. Mais au fait, ce n’est que le troisième tapis qu’on fait au XXIe siècle, en dehors de la Belgique ».

150 000 bégonias ont été acheminés à Prague pour composer la tapisserie florale créée par l’architecte belge Marc Schatteet et qui sera inaugurée officiellement ce vendredi à 18 heures.

02-09-2010