L’épidémie de grippe porcine avance lentement mais sûrement

27-11-2009

La grippe porcine fait de nouveau beaucoup parler d’elle, en République tchèque.

La grippe porcine est plus grave que la grippe « classique ». Cette constatation, qui est en contradiction avec les récentes affirmations de spécialistes et de médecins tchèques, a été faite par le chef de l’Association vaccinologique Roman Prymula. Il ajoute :

« Cette situation ne concerne pas encore le monde entier, mais désormais on trouve des noyaux où l’apparition du virus H1N1 est plus importante que celle de la grippe saisonnière. C’est surtout la mutation du virus qui peut causer de sérieuses complications. »

Photo: CTKPhoto: CTK La République tchèque a recensé, jeudi, sa huitième victime du virus H1N1, une femme de quarante-huit ans qui ne souffrait pas, précédemment, de problèmes de santé. Au jour de jeudi, la grippe avait infecté en Tchéquie très précisément 777 personnes, mais l’étendue de la contamination semble bien plus grande, car les tests ne concernent qu’une partie des cas suspects. En tout cas, l’épidémie s’accélère, avec plus de 140 nouveaux cas enregistrés en une semaine.

Photo: CTKPhoto: CTK La campagne de vaccination contre la grippe, qui concerne en ce moment les personnes adultes, a démarré en début de semaine. Son déroulement n’est cependant pas toujours facile, car certains malades, ainsi que certains membres du corps médical et du personnel hospitalier refusent de se faire vacciner, de peur des effets secondaires ou des réactions allergiques. La vaccination des enfants de plus de dix ans devrait commencer dans deux semaines environ, après l’avis du gouvernement.

La grippe H1N1 s’est infiltrée, aussi, dans le monde du sport. A cause de l’infection de cinq footballeurs du club de FK Teplice, leader actuel du championnat tchèque, par le virus H1N1, la rencontre contre Plzen qui figurait au programme de la journée de championnat de ce week-end a été remise à plus tard.

27-11-2009