Lenka Štěrbová, plus jeune Tchèque à réussir la traversée de la Manche à la nage

9 heures et 22 minutes : c’est le temps qu’il a fallu, jeudi, à Lenka Štěrbová pour traverser le canal de la Manche à la nage. A 16 ans, elle est devenue la plus jeune Tchèque de l’histoire à parcourir à la seule force de ses bras et de ses jambes les 36 kilomètres qui séparent l’Angleterre de la France.

Lenka Štěrbová, photo: CTKLenka Štěrbová, photo: CTK Lenka Štěrbová est aussi la douzième nageuse tchèque, hommes et femmes confondus, à réussir la traversée entre Douvres et Calais. Elle a surtout signé le quatrième meilleur temps et le deuxième meilleur temps féminin. Lenka Štěrbová avait déjà voulu s’attaquer au Channel le mois dernier, mais les mauvais conditions météos l’en avaient alors empêchée. Il s’agissait donc de sa deuxième tentative, et la jeune Tchèque a entamé sa traversée à 3 heures du matin, heure locale, jeudi. Lenka Štěrbová a rejoint la France peu après midi, naturellement très heureuse d’être parvenue à ses fins :

« C’est un grand bonheur. C’est aussi un grand soulagement d’y être enfin parvenue car c’était déjà la deuxième tentative et la première n’a même pas pu avoir lieu. J’étais donc très nerveuse et c’est pourquoi je suis si contente d’avoir enfin pu réaliser cette traversée. »

Après quatre heures de nage relativement tranquilles malgré les bancs de méduses dans une eau à 17° C, les conditions sont toutefois devenues plus difficiles à l’approche des côtes françaises, la faute à une mer plus agitée et à un vent et des courants de marées plus forts :

Lenka Štěrbová, photo: CTKLenka Štěrbová, photo: CTK « Sur la fin c’est devenu de plus en plus dur mentalement. Le plus dur était de savoir que je n’étais plus qu’à quelques kilomètres seulement des côtes françaises, je les voyais parfaitement, et pourtant je ne m’en suis pas rapproché pendant deux heures. C’était très démotivant et frustrant, même si je savais que ce sont des choses qui arrivent parfois. J’ai donc été soulagée lorsque l’on m’a appris que le courant n’était plus si fort, même si je sentais déjà que je me rapprochais peu à peu des côtes. »

Le record tchèque de la traversée de la Manche reste la propriété de Rotislav Vítek, qui a signé l’année dernière un temps de 7h16’. Pour le proche avenir, Lenka Štěrbová a cependant d’autres idées en tête que de s’attaquer de nouveau à la Manche :

La MancheLa Manche « Je souhaite me qualifier pour les épreuves en eau libre longues distances des Jeux olympiques. Je suis bien consciente que ce n’est pas un mince objectif, mais je pense qu’il faut avoir des ambitions élevées pour réussir. Pour ce qui est de la Manche, si j’y reviens un jour, ce sera pour tenter de battre le record du monde. Mais il ne s’agit pour l’instant vraiment que d’un objectif à long terme. »

Le plus jeune nageur à avoir réussi le défi hors normes que reste la traversée du canal est l’Anglaise Samantha Druce, qui n’était alors âgée que de 12 ans. Tandis que le record du monde (dans le sens Angleterre – France plus rapide) se situe à un peu moins de sept heures, le record féminin est, lui, toujours détenu par la Tchèque Yvetta Hlavačová, qui avait signé en 2006 un temps de 7h25’.