L’Egypte à l’honneur du Monde du livre

14-05-2015

Après le succès de la Nuit de la littérature qui s’est déroulée mercredi dans 36 villes tchèques, ainsi que dans une dizaine de villes européennes, telles que Paris, Londres, Madrid ou Moscou, c’est au tour du « Monde du livre » d’ouvrir ses portes ce jeudi. Une des plus grandes manifestations culturelles du genre, ce salon se tiendra à Prague jusqu’au 17 mai.

Parc des expositions (Výstaviště), photo: Kristýna MakováParc des expositions (Výstaviště), photo: Kristýna Maková Comme de tradition, c’est le Parc des expositions (Výstaviště) qui accueille la 21e édition du salon Le Monde du livre, qui compte présenter une trentaine de pays et de régions. Après l’Arabie Saoudite, la Roumanie, la Slovaquie ou la Hongrie en 2014, c’est l’Egypte qui est mise à l’honneur cette année. A cette occasion, le pays y présentera non seulement ses œuvres littéraires mais aussi des films ou des œuvres artistiques. La porte-parole du salon, Jana Chalupová, a détaillé au micro de Radio Prague de quelle façon l’Egypte se manifestera devant le public tchèque :

 « L’Egypte a ramené plusieurs de ses auteurs. Il y aura donc bien évidemment une présentation de la littérature contemporaine. Mais les Egyptiens veulent également signaler que le pays est en train de vivre une sorte de nouvelle ère. Une de leurs nombreuses devises, faisant partie de leur stand pragois, est la suivante : ‘Découvrez l’Egypte après deux révolutions’. Ils veulent porter l’accent sur le fait que l’Egypte a vraiment évolué politiquement. Dans le cadre de tables rondes, ils ont même l’intention de faire des comparaisons avec la Révolution de velours. Donc des thèmes politiques seront également au programme dans le cadre de ces conférences organisées par les Egyptiens. »

Le Monde du livre, photo: Kristýna MakováLe Monde du livre, photo: Kristýna Maková Au total plus de 400 exposants, issus de 35 pays du monde entier tels que l’Azerbaïdjan, la Norvège, les Etats-Unis ou Taïwan, participeront à cette foire internationale du livre. Côté francophone, l’écrivaine française Yannick Grannec présentera vendredi son premier roman La déesse des petites victoires, traduit en tchèque, roman pour lequel elle a obtenu le prix des Libraires en 2013. A noter également, la présence du réalisateur et auteur congolais Léandre-Alain Baker, dont le film « Les fiancés d’Imilchil » sera projeté ce jeudi soir à l’Institut français. Sa pièce de théâtre « Les jours se traînent, les nuits aussi » sera présentée par des acteurs tchèques au Théâtre du Rock Café vendredi soir. (A noter que Léandre-Alain Baker sera l'invité de Radio Prague ce samedi, dans la rubrique Culture sans frontières.).

Les principaux thèmes choisis pour cette édition sont La photographie et le livre, La diaspora littéraire et les Tchèques dans le monde, et Les champions du monde du livre pour les jeunes lecteurs. Jana Chalupová précise à propos des deux premiers thèmes :

Le Monde du livre, photo: Kristýna MakováLe Monde du livre, photo: Kristýna Maková  « Cette année, ce sont les livres de photographies ainsi que les livres de photographies artistiques qui seront dans notre ligne de mire. Des expositions de photographies, ainsi que des rencontres avec des photographes sont prévues au programme. Nous allons également lier textes et photographies. Concrètement, l’écrivain tchèque Jáchym Topol, par exemple, a joint son art d’écrire aux photographies de Gabriela Fárová et de Pavel Hroch. Puis un autre thème important de cette édition c’est celui en rapport avec les Tchèques dans le monde. Car beaucoup de nos compatriotes vivent et créent à l’étranger, et nous voulons attirer l’attention sur eux. Donc des Tchèques du monde entier, qui soutiennent ou qui créent la littérature tchèque, auront également rendez-vous à la foire. »

Près de 500 manifestations sont prévues jusqu’à dimanche prochain. Au programme figurent non seulement des œuvres littéraires, mais aussi des expositions, des séances de dédicaces et des remises de prix, dont le prix Jiří Orten ou l’anti-prix Skřipec (Le chevalet, en français) attribué à la pire traduction d’une œuvre. Les plus jeunes ne seront pas oubliés eux non plus. Jana Chalupová poursuit :

Le Monde du livre, photo: Kristýna MakováLe Monde du livre, photo: Kristýna Maková  « Un autre thème qui est important pour nous cette année c’est la littérature pour les enfants et pour les jeunes. Nous avons réussi à acquérir une collection spéciale de livres pour la jeunesse de la bibliothèque de Munich. Cette bibliothèque collectionne les livres les plus intéressants du monde entier et les offre par la suite à des fins de présentation. On trouvera également un espace spécial destiné aux enfants, qui pourront y jouer ou dessiner. Les enfants pourront également se mesurer et découvrir ce que les autres enfants de leur taille lisent à leur tour. La devise est la suivante : ‘Si je fais cette taille, je lis tel livre’. »

Comme l’année dernière, la science-fiction sera elle aussi présente tout au long du festival, de même que la présentation d’adaptations cinématographiques et théâtrales de différentes œuvres littéraires. Le Monde du livre coopère également avec différentes instituts culturels étrangers, dont l’Institut français de Prague, le Goethe Institut ou Le Forum culturel autrichien.

14-05-2015