Le trio "Parallèles de velours" aux Journées de Bruxelles à Prague

13-10-2005

La musique n'est pas oubliée dans le programme des Journées de Bruxelles à Prague, un festival qui se propose de présenter la culture bruxelloise dans la capitale tchèque. On peut y entendre de la musique d'orgue, du jazz et même un programme classique interprété par l'orchestre Prométheus. C'est l'ensemble "Parallèles de velours" qui a eu l'honneur d'inaugurer, le 10 octobre, ce festival au Théâtre Svanda - Svandovo divadlo.

'Parallèles de velours', photo: www.dnybruseluvpraze.cz'Parallèles de velours', photo: www.dnybruseluvpraze.cz Jirina Nebesarova, chef de cette formation, m'a présenté elle-même ce curieux trio qui échappe à toutes les classifications :

"Mes deux musiciennes sont la pianiste Marie-Sophie Talbot, une extraordinaire pianiste, percussionniste et chanteuse, et Julie Chemin, une musicienne très douée jouant de la contrebasse, mais qui chante aussi et joue de la percussion. Nous avons en plus une ingénieur du son, donc c'est vraiment une équipe de femmes."

C'est donc ce trio féminin qui a présenté au public pragois un répertoire tout à fait irrespectueux vis-à-vis de ce qu'on appelle les limites des genres musicaux:

"D'habitude, notre répertoire est très large, dit Jirina Nebesarova, c'est à dire portugais, brésilien, français, tchèque, slovaque, russe, polonais et rom. Nous allons bientôt l'élargir. Pour cette soirée-là, nous avons un peu restreint le programme pour souligner surtout tout ce qui est de Bruxelles, mais nous avons commencé le concert quand même par le Portugal, ensuite c'étaient des morceaux en néerlandais et en français, et puis le français, le portugais et le tchèque se suivaient."

Vous êtes d'origine tchèque, comment cela se fait-il que vous représentez aujourd'hui Bruxelles à Prague?

"C'est une très bonne question. Je pense que si l'on m'a choisie pour faire le concert d'ouverture, c'est que je suis un vrai trait d'union entre Bruxelles et Prague. Je suis née à Prague mais j'ai choisi Bruxelles pour ma vie. J'aime beaucoup Bruxelles, je m'y suis installée, j'adore les Bruxellois, et j'aime beaucoup les Belges. Je pense donc que pour démontrer que ces deux villes sont proches, c'était peut-être une occasion de choisir quelqu'un qui a un pied dans chaque ville."

BruxellesBruxelles Qu'y a-t-il de semblable entre Prague et Bruxelles? Y a-t-il aussi de grandes différences entre ces deux capitales?

"Il y a des grandes similitudes et des grandes différences. Ce que j'apprécie chez les Belges, chez les Bruxellois, c'est une grande dose de simplicité, par rapport, par exemple, à des Parisiens. J'ai vécu à Paris, ce ne sont pas les gens qui sont en question, c'est l'échelle. La ville de Bruxelles est comparable à Prague, donc on peut encore se parler. A Paris il y a huit millions d'habitants, plus toutes les banlieues, et c'est assez impersonnel. Alors qu'à Bruxelles, et en tout cas en Belgique, c'est très direct, les gens sont chaleureux, ils ne font pas de chichis, ils sont comme ils sont. Quand ils savent quelque chose, ils le disent, quant ils ne savent pas, ils le disent aussi. Et c'est cela que j'apprécie."

13-10-2005