Le Théâtre musical de Karlin rouvre ses portes

Après une reconstruction de fond en comble qui a duré une an et demi, le Théâtre musical situé dans le quartier de Karlin, à Prague, ouvre la nouvelle saison par la première tchèque de la célèbre comédie musicale américaine « Les Producteurs ».

La crue catastrophique qui a gravement endommagé ce théâtre en 2002 a cependant donné une forte impulsion aux initiateurs de la restauration de cet établissement réservé à l'opérette et à la comédie musicale. Pavel Bar, auteur d'une exposition sur le Théâtre de Karlin, résume l'histoire de cet établissement :

"Le théâtre de Karlin a été construit pratiquement à la même époque que le Théâtre national. Il s'agit donc d'un des plus vieux théâtres de Prague. Depuis sa fondation, en 1881, jusqu'en 1939, ça a été un théâtre de variété. Sous l'occupation allemande, il a abrité la troupe du Théâtre des Etats, un des établissements du Théâtre national de Prague. Le Théâtre des Etats ayant été confisqué par l'occupant allemand, les artistes du théâtre ont cherché une autre scène à Prague. Ils l'ont trouvée justement à Karlin. Depuis 1945, pendant 60 ans donc, c'est un théâtre musical, ce qui est assez exceptionnel à Prague."

Les travaux de restauration et de reconstruction de l'édifice ont commencé au printemps 2005 et ont coûté à la municipalité de Prague 630 millions de couronnes, quelque 23 millions d'euros. Depuis les inondations, la troupe du Théâtre de Karlin a été obligée de jouer sur d'autres scènes pragoises, notamment sur celle du Palais des congrès. Aujourd'hui, les artistes de la troupe retrouvent une scène maternelle qui a bien changé. Le parterre plat a été transformé en véritable salle de théâtre avec des fauteuils disposés en gradins, la capacité de la salle est tombée de 1244 à 921 sièges, ce qui en fait la deuxième salle de théâtre de Prague après celle de l'Opéra d'Etat. Les nouveaux fauteuils sont plus larges et plus confortables, les spectateurs disposent de plus d'espace pour leurs jambes et l'édifice est également doté d'un nouveau système de climatisation. Tandis que le foyer et les couloirs ont été aménagés dans le style moderne, la salle et la façade de l'édifice ont retrouvé leur éclat pseudo-baroque. Le lustre en cristal accroché au plafond est plus grand que son prédécesseur et les peintures du plafond ainsi que le rideau original peint à la fin du XIXe siècle par le professeur de l'Académie des arts de Budapest Viktor Tardoss Krenner ont été restaurés. Mais c'est probablement la scène qui a subi la plus grande transformation. Le directeur technique du théâtre, Jan Blazek, se félicite de ces nouveautés:

« Nous avons construit un nouveau système de changement de scène, des décors accrochés au-dessus de la scène. Le système permet de changer complètement les décors sur la scène dans un intervalle d'une minute. Ce sera un paradis pour les artistes, les metteurs en scène et les scénographes qui auront une nouvelle inspiration pour la création de nouveaux spectacles. »

Ajoutons encore que la scène est désormais plus vaste et dotée d'une plaque tournante de 12 mètres de diamètre qui est la plus grande en République tchèque. L'opérette et la comédie musicale ont donc trouvé à Prague un refuge luxueux et une bonne base pour se lancer à la conquête du public mais aussi pour attirer, qui sait, les jeunes spectateurs qui ont tendance à considérer ce genre de théâtres comme démodés.