Le programme d'aide alimentaire aux plus démunis

08-06-2006

Dans l'une de ses dernières réunions, le gouvernement social-démocrate sortant a approuvé le programme d'aide alimentaire pour les plus nécessiteux.

S'inspirant du modèle qui existe dans l'UE, ce programme prévoit la fabrication de produits alimentaires grâce aux surplus des agriculteurs. Il s'agira, en fait, d'une aide double - aux personnes les plus démunies et aux agriculteurs qui peuvent ainsi mettre à profit leurs surplus qui autrement resteraient en stock. Pour cela, ils peuvent bénéficier d'une dotation des fonds européens s'élevant à 3 480 000 euros. Une partie des surplus stockés par le Fonds agricole d'intervention seront traités sous une surveillance garantissant une sécurité sanitaire maximale et transformés en farine, en pâtes, beurre, lait en poudre, sucre, etc. Les entreprises sorties victorieuses d'un appel d'offres vont distribuer ces produits aux associations caritatives. Deux organisations principales seront chargées de les distribuer : la Fédération tchèque des banques alimentaires et l'Association de la charité catholique tchèque. Le porte-parole du ministère de l'Agriculture, Tomas Loskot, s'attend à un intérêt accru pour cette forme d'aide qui sera destinée à près de 35 000 personnes.

Photo: Commission européennePhoto: Commission européenne L'adoption du programme d'aide alimentaire n'a toutefois pas suscité que des réactions positives. Petr Zahradnik, expert de la Ceska sporitelna (Caisse d'épargne tchèque) pour les questions européennes, regrette que la politique agricole européenne soit conçue de telle manière qu'elle conduise à la création des surplus. Selon Martin Simacek, de l'ONG L'Homme en détresse, des actions de ce genre destinées aux personnes sans-abri sont même dangereuses, puisque démotivantes et inefficaces. « Le problème qui se pose en Tchéquie n'est pas la sous-alimentation, mais l'absence d'un programme d'aide systématique aux sans-abris, » dit-il.

08-06-2006