Le Portugal était trop fort…

22-06-2012

Il n’y a pas eu de surprise : la République tchèque a été éliminée en quarts de finale de l’Euro 2012 par le Portugal (0-1), jeudi soir, à Varsovie, au terme d’un match pendant lequel les joueurs de la Reprezentace ont longtemps résisté face à une équipe du Portugal qui leur était supérieure, mais qui a dû attendre le dernier quart d’heure et s’en remettre à l’inévitable Ronaldo pour marquer son but victorieux.

Petr Jiráček et Tomáš Rosický, photo: CTKPetr Jiráček et Tomáš Rosický, photo: CTK C’est une équipe une nouvelle fois privée de son meneur de jeu et capitaine Tomáš Rosický que le sélectionneur tchèque Michal Bílek avait été contraint d’aligner. Partant de là, les Tchèques avaient fort à faire pour mener à bien ce match couperet.

Pourtant, le Portugal aura longtemps douté. En effet, malgré leurs multiples occasions, les hommes de Paulo Bento ont dû attendre la 79e minute pour enfin débloquer la situation. Avant cela, et notamment en première mi-temps, les Tchèques, bien en place défensivement, ont longtemps contrecarré les plans d’une équipe portugaise bien plus joueuse et talentueuse.

Cristiano Ronaldo, photo: CTKCristiano Ronaldo, photo: CTK Par manque de réalisme, d’adresse et aussi parfois de réussite, comme sur ces deux tirs de Ronaldo sur le poteau, les Portugais ont donc manqué plusieurs occasions de marquer ; la faute aussi au gardien Petr Čech, héros de la dernière finale de la Ligue des champions, auteur d’un grand match et qui a longtemps retardé l’échéance avant la 79e minute fatale et le coup de tête victorieux de Cristiano Ronaldo. A l’issue du match, l’entraîneur tchèque Michal Bílek n’a d’ailleurs pas manqué de rendre hommage à l’attaquant portugais :

« Ronaldo est un joueur excellent qui sait s’imposer. On hésite toujours d’ailleurs à savoir qui est le meilleur, Messi ou Ronaldo. Il a donc été très difficile de défendre face à lui. Ronaldo sait s’adapter. Il a une bonne condition et un très bon jeu de tête. Il faut faire attention à lui à tout moment et le fait qu’il se soit imposé cette fois aussi est la preuve de ses qualités. »

Petr Čech, Michal Kadlec et Cristiano Ronaldo, photo: CTKPetr Čech, Michal Kadlec et Cristiano Ronaldo, photo: CTK Un but de Ronaldo marqué donc en fin de match, alors que les hommes de la Reprezentace, privés de ballon pendant la quasi-totalité de la seconde période, souffraient physiquement, face à des Portugais bien plus offensifs. Si Michal Bílek était évidemment déçu, il était néanmoins satisfait du fait que les Tchèques quittent l’Euro la tête haute :

« Je dois dire que nous avons fait un bon match. Nous sommes tombés sur un adversaire qui était meilleur que nous, qui s’est créé plus d’occasions de marquer, qui a été plus dangereux. Nous nous sommes bien battus, il faut remercier les joueurs pour leur prestation. Nous aurions dû nous concentrer sur une tactique encore plus défensive. En deuxième mi-temps, nous avons manqué de forces, l’adversaire en a profité et, à un moment donné, il a marqué. »

Milan Baroš a annoncé après le match qu'il quittait la sélection nationale, photo: CTKMilan Baroš a annoncé après le match qu'il quittait la sélection nationale, photo: CTK La déception passée, le bilan va devoir être tiré après cet Euro 2012 qui avait mal commencé pour les Tchèques après leur lourde défaite initiale contre la Russie, mais qui se sont tout de même bien rattrapés dans leurs autres matches de groupe contre la Grèce et la Pologne.

Certains, en tout cas, on déjà tirent leur propre bilan, tel Milan Baroš qui a annoncé à ses coéquipiers après le match qu’il quittait la sélection nationale. Une décision qui témoigne sans doute de sa lassitude face à une longue série de critiques des médias sur le jeu de l’attaquant tchèque et son implication dans plusieurs scandales.

22-06-2012