Le Palais industriel de Prague ravagé par un incendie

17-10-2008

Un violent incendie a détruit, dans la soirée de ce jeudi, l’aile gauche du Palais des Foires, un monument Art nouveau qui domine le Parc des expositions dans le VIIe arrondissement de Prague. C’est une perte grave pour le patrimoine historique de la capitale. Le palais a été construit en 1891 pour abriter la Grande exposition nationale et ses architectes s’étaient inspirés, en partie, de travaux de Gustave Eiffel. Il s’agit du plus grand incendie à Prague depuis 1974 lorsque le feu a ravagé le Palais des Foires situé dans le même arrondissement.

Photo: CTKPhoto: CTK Le Palais industriel se compose d’une partie centrale surplombée d’une tour et flanquée de deux ailes latérales. L’incendie s’est déclaré à peu près à 19 heures 30 et, en quelques minutes, pratiquement toute l’aile gauche a été en flammes. Les sapeurs pompiers ont maîtrisé le sinistre après une heure et demi d’efforts sans réussir, cependant, à sauver la partie du palais atteinte par le feu. Explications par le directeur général du Corps des sapeurs pompiers Miroslav Štěpán.

«La charpente du bâtiment atteint s’est effondrée dans son ensemble. Il s’agit d’un bâtiment historique dont la charpente est en acier qui, en s’effondrant, a détruit aussi une grande partie des murs. Nous avons réussi à protéger contre l’incendie les autres ailes de ce palais historique. Une trentaine d’unités de sapeurs pompiers professionnels et volontaires, au total 275 personnes ont été mobilisées pour lutter contre le feu.»

Photo: CTKPhoto: CTK Grâce à une forte pluie qui tombait à ce moment-là, les pompiers n’étaient pas obligés de protéger du feu aussi le parc de Stromovka situé tout près du palais. Lors de l’intervention, deux pompiers ont été légèrement blessés. Au moment critique le palais abritait la foire de la technique dentaire Pragodent 2008. Dans une autre partie du bâtiment avait lieu un concert dont les participants ont été évacués. L’incendie a bloqué également, pendant quelques heures, les transports urbains dans le quartier.

Personne n’est capable de répondre pour l’instant à la question de savoir quel sera l’avenir du Palais industriel. Selon le maire de Prague, Pavel Bém, il faut d’abord définir l’ampleur du sinistre :

Photo: CTKPhoto: CTK «La commission de crise m’a recommandé de créer un groupe de travail qui se pencherait non seulement sur les causes, mais aussi les conséquences de cet incendie exceptionnel. A mon avis, ce monument Art nouveau unique ne peut pas disparaître de la carte des monuments historiques de la capitale. Il est toutefois trop tôt pour dire, en ce moment, si nous reconstruirons l’aile gauche du palais ou non, et dans quel style cette reconstruction sera réalisée. C’est trop tôt.»

Cela dépendra beaucoup de l’avis des spécialistes de la statique qui ont été appelés pour définir dans quelle mesure l’incendie a endommagé aussi les autres parties du palais. Des spéculations vont bon train également sur les causes du sinistre. La police n’exclut pas l’hypothèse d’un incendie criminel. Nous vous tiendrons, naturellement, au courant de la suite de cette affaire.

17-10-2008