Le jeune théâtre laboratoire européen en tournée en Europe

29-08-2008

Lundi 25 août, une petite troupe de théâtre de jeunes comédiens européens est venue se produire dans la cour de l’hôtel de ville de la nouvelle ville de Prague, à coté de la place Charles. Ils ont été accueillis par Vendula Prager, dirigeante d’une jeune école de théâtre de geste à Prague. Radio Prague est allé à leur rencontre.

Simon Gauchet, photo: www.jtle.orgSimon Gauchet, photo: www.jtle.org Le jeune théâtre laboratoire européen est une compagnie de jeunes comédiens issus de plusieurs pays européens et même américains avec la présence d’un jeune comédien canadien. Ils ont cet été créé leur propre spectacle. Simon Gauchet nous présente le projet dont il a été l’initiateur :

« Il s’agit d’un espace qu’on a créé qui est un espace de recherche et de création théâtrale européen. Le but est de faire venir différents jeunes comédiens qui sont de différentes écoles de théâtre. Et le but pour cette première édition du moins était de rassembler ces jeunes comédiens pendant un mois de résidence artistique - cet été, c’était à St Malo pendant le mois de juillet- et de travailler ensemble un spectacle qui est joué depuis le début du mois d’août, d’abord à St Malo, puis ensuite un peu partout en Europe. Le but était de créer un spectacle qui puisse être transportable de pays en pays et universel. C’est pour ça qu’on s’est basé sur l’épopée de Gilgamesh qui est selon certains chercheurs la plus vieille épopée de l’humanité, la plus vieille trace de littérature. »

 « Est-ce que vous pouvez nous raconter un peu l’histoire de cette épopée ? »

« L’épopée de Gilgamesh, ça raconte l’histoire d’un tyran mésopotamien qui malmène son peuple. Le peuple se plaint. C’est l’histoire d’un homme qui part à la quête de l’immortalité en fait et ne la trouve pas. On s’est basé sur les tablettes mésopotamiennes qui sont des tablettes cunéiformes. Ce sont douze tablettes qui racontent douze épisodes de la vie de cet homme et un voyage surtout.

 « Pourquoi avez-vous choisi ce thème précisément ? »

« Parce qu’étant justement la première épopée, la première littérature mondiale, ce qui nous plaisait, c’était vraiment que ça comportait des choses complètement universelles, qui parlent à tous, puisque ça traite de sujets comme la mort, la vie, la voyage. C’est quelque chose qui est en nous quelque part puisque ça fait complètement partie de la culture occidentale mais c’est un texte qui fait aussi la liaison entre l’Orient et l’Occident. C’est vraiment un mythe qui rassemble énormément d’autres mythes et qui a inspiré énormément de mythologie, que ce soit la bible ou la mythologie égyptienne. Pour nous, c’était un chouette travail de se confronter à quelque chose comme ça, à cette matière qui recèle vraiment une profondeur assez gigantesque. On s’y confronte chaque jour un peu plus et c’est tout à fait passionnant de travailler avec quelque chose qui a traversé les millénaires et qui porte plusieurs traces de lectures et d’interprétations. »

A Prague, la jeune troupe a été accueillie par Vendula Prager qui a organisé un laboratoire entre ces jeunes comédiens européens et les élèves de son école de théâtre. Le jeune théâtre laboratoire européen est reparti mardi sur les routes en direction de l’Allemagne pour terminer en septembre dans la capitale française.

29-08-2008