Le dévelopement de la TNT continue en Tchéquie

30-10-2008

La fin du mois d’octobre représente une petite révolution dans le domaine des télécommunications tchèques. En effet, les 30 et 31 octobre, c’est la fin de la diffusion de la deuxième chaîne de la télévision publique, CT 2, à partir de quatre grands émetteurs analogiques. En même temps, la diffusion TNT sera mise en service dans les mêmes localités à partir du réseau numérique 1.

Les 3/5 de la population de la République tchèque devraient être couverts par le signal de la TNT, donc les quatre chaînes de la Télévision tchèque, CT 1, CT 2, la chaîne d’information CT 24 et la chaîne sportive CT 4, les deux grandes chaînes privées Nova et Prima, ainsi que d’autres chaînes qui s’ajouteront peu à peu. Les téléspectateurs de Prague et de Brno pourront rencontrer certains problèmes, car les grands émetteurs ne diffuseront plus en position horizontale, mais en verticale. Pourquoi ? Parce que dans les grandes agglomérations, la propagation verticale est préférable à l’horizontale. Plus de précisions sur les changements qui interviennent dans l’introduction de la TNT en République tchèque, avec le porte-parole de la Télévision tchèque, Ladislav Šticha :

« Quatre émetteurs arrêtent la diffusion en analogique. Concrètement, il s’agit de l’émetteur de Prague-Žižkov, de Buková Hora à Ústí nad Labem, de Krašov à Plzen et de Zelená Hora à Cheb. La Télévision tchèque arrête sa diffusion sur le multiplexe A et les téléspectateurs devront donc régler leurs récepteurs TNT sur d’autres canaux du réseau 1 à Prague. Ces canaux seront définitifs. »

Naturellement, les téléspectateurs des stations privées ne perdront pas leurs programmes. Vendredi 31 octobre, les Télécommunications tchèques mettront en service le réseau 2 qui sera diffusé à partir de huit grands émetteurs en République tchèque. Naturellement, de nouveaux émetteurs seront mis en service progressivement pour arriver à couvrir dans les 99,6 % du territoire de la Tchéquie. Le réseau 3 devrait être mis en service par la société privée Czech Digital Group et sera réservé, en premier lieu, aux chaînes de télévision privées. Naturellement de nouveaux réseaux numériques seront mis en service selon les besoins de la télévision, de la radio ou de médias de l’avenir.

30-10-2008