Le Czech Open de golf, l’événement sportif en République tchèque le plus suivi dans le monde

19-08-2010

Le Czech Open, le plus important tournoi de golf en République tchèque mais aussi l’événement sportif organisé dans le pays le plus suivi dans le monde cette année, débute ce jeudi à Čeladná, en Moravie du Nord. Tournoi comptant pour le prestigieux Tour européen PGA, l’Open de République tchèque de golf accueille pour la deuxième année consécutive quelques-uns des meilleurs joueurs européens. En attendant peut-être un jour Tiger Woods, les organisateurs rêvant à voix haute de sa participation dans un proche avenir…

Tiger Woods, photo: CTKTiger Woods, photo: CTK Un budget de plus de quatre millions d’euros, une dotation de deux millions d’euros supérieure à la moyenne des autres épreuves du circuit européen, des images retransmises dans 120 pays pour environ 450 millions de téléspectateurs sur l’ensemble des quatre jours que durera le tournoi. Tels sont quelques-uns des chiffres qui illustrent à quel point l’Open de République tchèque de golf est un événement de taille : événement majeur non seulement sur le plan sportif mais aussi au niveau de la présentation du pays. Car quelle autre manifestation en tout genre organisée actuellement en République tchèque peut se targuer d’être suivie par un public aussi nombreux à l’étranger ?

Pourtant, dans l’histoire du Czech Open, tout n’a pas toujours été si rose. Disputé pour la première fois en 1994 pour ce qui était alors le premier tournoi du Tour européen organisé à l’est de l’ancien rideau de fer, l’Open de République tchèque a connu des débuts difficiles, comme le rappelle son porte-parole, Vít Koďousek :

« L’histoire du tournoi est en effet assez mouvementée. A ses débuts il a été organisé à une période où le golf n’était pas encore une activité très développée en République tchèque. C’est sans doute ce qui explique que l’intérêt du public était relativement faible. Les trois années suivantes il a toutefois gagné en importance et en popularité. Mais faute de moyens financiers, la quatrième édition en 1997 a été la dernière jusqu’à sa réorganisation l’année dernière pour la première fois sur le parcours de Čeladná sous l’appellation Moravia Silesia Open. Cette année il s’agit donc de la deuxième édition du tournoi de l’ère nouvelle mais avec un retour à l’ancienne appellation Czech Open. »

Les trois premières années, de 1994 à 1996, le tournoi avait été organisé dans la station thermale de Mariánské Lázně, en Bohême de l’Ouest, avant d’être déplacé au pied du château de Karlštejn, dans les environs de Prague. Mais depuis sa réapparition au calendrier du Tour européen en 2009 après donc douze ans d’absence, le Czech Open se tient à Čeladná dans le décor des monts Beskides, à l’extrême nord-est du pays. L’éloignement de Prague ne constitue cependant pas un désavantage pour attirer quelques-unes des valeurs sûres du circuit, parmi lesquels figurent pour cette édition 2010 par exemple le Français Thomas Levet, 2e et 5e du British Open en 2002 et 2005, ou encore l’Espagnol Miguel Angel Jiménez, qui a participé à la conception du parcours de Čeladná et s’est rendu en Moravie du Nord avec l’intention de gagner sa place dans l’équipe européenne pour la Ryder Cup qui se tiendra au pays de Galles début octobre. Mais à l’avenir, celui que les organisateurs comptent bien faire venir en République tchèque est Tiger Woods. Seulement voilà, convaincre le numéro un mondial, dont l’aura dépasse largement le cadre du golf, de passer par un petit pays d’Europe centrale n’est pas une mince affaire. Mais si les responsables du Czech Open ont échoué cette année, ils ne désespèrent pas pour autant, comme le confirme Vít Koďousek :

« On s’efforcera de faire venir Tiger Woods les prochaines années aussi. Cette année, nous avons discuté plusieurs fois avec son manager, mais le problème est essentiellement commercial et marketing. Les tout meilleurs joueurs de golf ne sont pas seulement des sportifs. Ils représentent des marques mondialement connues, et pour ces marques un pays comme la République tchèque est un marché trop petit. Mais le directeur du tournoi a affirmé qu’il serait un très mauvais manager s’il n’essayait pas de nouveau de faire venir Tiger Woods au Czech Open. Ça n’a malheureusement pas abouti cette année, mais qui sait pour l’avenir… »

En attendant de voir un jour Tiger Woods sur un green tchèque, un nombreux public, pour lequel l’entrée est gratuite, est attendu notamment ce week-end, preuve de l’intérêt grandissant pour le Czech Open. Nous reviendrons plus en détail sur son organisation dans la prochaine rubrique sportive lundi.

19-08-2010